Chroniques de la Terre du milieu 2

Chroniques de la terre du milieu (CTM) est un module de NWN 2 construit avec le background des oeuvres de J.R.R. Tolkien: le seigneur des anneaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Dim 5 Nov - 15:01

Yôri regardait s'éloigner Imrahil du petit groupe, un arc à la main. Le numénoréen même hésita entre l'arc, et ses armes, mais il préfera largement l'arc, et au cas où, il avait pris sa dague de la main gauche. C'était presque devenu une habitude pour lui, sa main qui tenait l'arc, tenait sa dague verticalement la pointe vers le sol. Et déjà il encochait une flèche grâce à sa main libre. Il faisait toute ces actions alors que les deux jumeaux étaient en train de parler, et de donner les consignes.

Il les écouta, mais il n'apprit rien de plus que ce qu'il s'imaginait de la scène de combat, les deux jumeaux devant et le reste derrière, cela ne plaisait que moyennement à Yôri mais il devrait s'y faire. Puis son regard changea, il examinait chaque personne du groupe un par un, Kali, la plus concentrée, les deux jumeaux dans le même état d'esprit, concentré, mais certainement heureux d'aller se battre.


Et enfin il regardit Avalê, se fut au moment ou elle dit : «-ils me le payeront! Tous!» Yôri fut étonné de la voix de la jeune femme, elle parraissait dans un tout autre état d'esprit que la soirée précédente. Yôri était désormais près, et attendait le signal de la part de Kali.

*Il pensa*: J'espère que tout se passera bien, et qu'il n'y aura pas de pertes de notre côté.....

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Dim 5 Nov - 20:59

L'attente était presque insuportable, Kali attendait, comme le chasseur qui attend sa proie, le temps s'était arreté. Et c'est à ce moment là qu'elle décida d'agir, prenant ses armes elle sortit du couvert des rochers et marcha vers le campement. Deux hommes discutaient près d'une tente et c'est vers eux qu'elle se dirigea.

Les deux hommes, surpris par cette femme déterminée, prirent leur armes, près à se défendre en cas d'attaque. Mais l'un des hommes n'eu pas le temps de réagir qu'une pointe empoisonnée venue des buissons fonça littéralement vers lui, vers sa gorge dénudée .... Trois secondes plus tard, le corps était au sol, secoué de spasmes. Kali profita de la surprise de l'autre homme pour frapper, engageant le combat avec son adversaire.


C'est le moment, on y va !

Les deux jumeaux jubilaiebnt derrière les rochers et lorsque le signal fut lancé ils s'élancèrent comme deux loups affamés vers le campement avec une vitesse incroyable criant toute leur rage. D'autres soldats sortirent d'une caravane au milieu du campement, tandit que deux autres arrivaient par la gauche et encore un autre couple arrivait par la droite. Les jumeaux eux foncaient vers le centre fauchant au passage l'adversaire de Kali pour ensuite s'enfoncer dans les adversaires à peine sortit de leur caravane.

Imrahil lui surgissa d'un des fourrés pour décapiter un des hommes venant par la gauche et engagea promptement le deuxième dans un combat. Kali quand à elle courru vers les deux hommes venant par la droite, même à une contre deux, elel savait qu'elle pouvait tenir un bon moment, surtout que ses ressources étaient encore optimale.

Au centre du campement la danse macabre des jumeaux faisait son effet, terrifiant les uns et blessant les autres, mais cette fois-ci, contrairement à la veille, ces hommes étaient très entrainés et il n'était pas aussi facile de les abattre ...

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Dim 5 Nov - 21:38

Le combat commence par Kali Avalê tira sa premier flèche.
Celle ci alla ce plante dans une porte qui s’ouvrait a ce moment la. Avalê se mordit
la lèvre car elle savait que sa réserve de flèches n'était pas inépuisable.


A elle même :
19

Elle reprit une nouvelle flèche, visa et cette foi si toucha un homme qui
sortait d'une roulotte un peu a l'écart. Il lui sembla reconnaître l'herboriste
mais ne s’attarda pas sur cette idée.


18


Elle reprit une flèche et tira en prenant bien le temps de viser, comme l'on
lui avait appris. La flèche partit et alla s'enfoncer dans un bouclier replace
au bon moment. Par chance au crie que le soldat poussa la flèche n avait pas
traverse que le bois.


17


Une pensée lui vain quant elle pris sa seizième flèche : Une flèche, pour un
mort.
( Smile )

Avalê dès lors visa de son mieux pour faire le plus de dégât aux troupe
adverse en prenant soin de ne pas blesse ni Kali ni l'un des jumeaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Mar 7 Nov - 20:45

Yôri était en retard, il observait Kali, et sans faire attention, il avait fait tombé sa dague. Lorsqu'il l'entendit parler et donner le signal, il sortit de son monde, et en se levant, le numénoréen vit Kali qui allait combattre deux hommes, il tira alors sa première flèche, qui aurait dù tuer un des hommes que Kali allait affronter, mais il rata, il n'était pas en forme ce jour là. De plus sa flèche ne passa pas très loin de la numénoréene, Yôri soupira de soulagement. Il retenta son coup sur un homme qui sortait de nul part, qu'il rata encore une fois, cela se voyait, Yôri ne s'était pas battu depuis un moment, et il manquait d'entrainement.

Lors de sa dernière tentative Yôri avait atteint son but, il avait touché l'homme au mollet, mais repensant au deux première flèches, il décida de stoper le tire pour la journée, et lorsqu'il voulut saisir sa dague, il se rendit compte qu'elle n'était plus dans sa main gauche. *Il pensa vite:* Elle à dù glisser, quel idiot ! C'est pas mon jour, c'est pas mon jour, C'est pas mon jour, c'est pas mon jour, C'est pas mon jour, c'est pas mon jour.

Yôri répétait inlassablement cette phrase dans sa tête, et il se mit à chercher sa dague, Avalê devait être amusée par la vision de Yôri. Et le numénoréen entendit sa voix, elle comptait à rebours, il compris vite que s'était ses flèches, puis il finit par enfin retrouver sa dague dans les feuilles mortes, il se releva, heureux, alors que les deux jumeaux étaient en plein combat, il sortit sa deuxième arme, il pouvait enfin aller les aider. Il coura vers les zones de turbulences, voilà comment il le définissait : « Zones de turbulences ». En avançant, plus il s'approchait des jumeaux plus il entendait les coup de métaux, les armes contre les armes. Ils avaient tous l'air de très bien se debrouiller, Kali tenait bien, Avalê était très concentrée tout comme parraissait Imrahil.

Juste avant d'arriver au niveau des combatants du front, Yôri sentit quelque chose lui attraper la jambe, un homme au sol agonisant, voulait attirer son attention. Il avait des yeux qui criaient à l'aide, mais Yôri n'avait aucun sens du secours, il abrégea simplement ses soufrances. Il était maintenant au côté des jumeaux, enfin il s'en servait de bouclier, pour pouvoir par la suite placer les bons coup au bon endroit.

"-Me voilà, j'ai préféré venir ici plutôt que continuer à l'arc..." A peine avait-il terminé la phrase adressée au deux colosses, qu'il vit un homme devant eux en difficulté, et pourtant qui serait difficile à mettre au sol sans l'aide du numénoréen. Il se faufila, pour entailler grâce à sa lame la plus longue les jambes de l'homme, qui s'effondra, et qui perdit connaissance.

*A lui même :* Un de moins, c'est déjà sa de fait, au suivant....

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Mer 8 Nov - 16:47

Les combats faisaient rage, le cri des uns etouffait le cri des autres, les lames s'entre-choquaient, métal contre métal.

Imrahil s'en sortait plutôt bien parant les attaques de son adversaire tout en donnant des contre-attaques terribles de sa lame. Kali quand à elle tenait comme elle pouvait, encaissant coup pour coup tout en cherchant la faille qui lui permettra de prendre l'avantage. Les jumeaux quand à eux n'étaient pas aussi efficaces que la nuit dernière, et pour cause, leur adversaires étaient nettement plus entrainés, se battant à 3 contre 6 ... Néanmoins l'un d'eux mordit la poussière, plus que cinq.

Au bout de plusieurs minutes Kali parvint enfin à toucher mortellement un de ses adversaires avec sa fatale lame courbe. Le second mercenaire hésita un instant avant de se ruer à nouveau sur la jeune nùménoréenne, prête à recevoir son assaut.

Au loin le soleil était presque à son zénith, annonçant qu'il était dans les alentours de midi déjà. Les animaux sauvages s'étaient écartés du campement fortement agité par les combats.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Dim 12 Nov - 21:27

[hrp: dsl du temps qu'il ma fallu pour répondre... hrp]

Bien que Avalê prenait son temps pour viser ses cibles elle ne tua pas aussi souvent qu'elle le voulait; plus souvent les flèches allaient dans les boucliers ou se perdaient tout simplement. Les rares fois ou elle réussissait à toucher quelqu'un elle ne faisait que blesser tout au plus... Ainsi elle arriva très vite à cours de flèches.
Ne voulant pas rester derriere à ne rien faire Avalê prit sa dague et monta au combat. Tous les gardes du camps la connaissait, elle le savait et elle été bien d'avis de s'en servir a son avantage. Avalê ramassa une épée courte près d'un mort et contourna le camp. Dés quelle arriva à la hauteur d'un garde elle attendit qu'il la reconnaisse et le frappa lâchement pour le tuer ou au moins le mettre hors d'état de nuire. Cela marchait plutôt bien jusqu'à ce qu'un garde la voit faire. Dès lors la nouvelle de sa traîtrise se répandit comme une traînée de poudre...

edit Khamûl : np
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Jeu 16 Nov - 22:13

Après avoir mis au sol un des adversaires Yôri se retourna essouflé, la course qu'il avait faite avant d'arriver au niveau des deux jumeaux l'avait totalement épuisé, mais le combat n'était pas terminé. Et les jumeaux auraient encore sans doute besoin de son aide, mais pour le moment le numénoréen observait Avalê concentrée, et qui tirait du mieux qu'elle le pouvait. Yôri repris son soufle il voyait bien que ses flèche n'arrivaient pas là où elle le souhaitait à chaque fois, et pourtant il se doutait qu'elle ne devait pas être si mauvaise... Le numénoréen fut predu dans ses pensées pendant quelques secondes, alors que les deux jumeaux auxquels il tournait le dos était en train de se battre en sous.

Et lorsqu'il tourna la tête il vit qu'un homme du camp adverse les contournait pour venir le titiller. Yôri était sur ses gardes, et pourtant lorsque l'adversaire attaqua, il manqua de peut à se retrouver l'arrière train dans la poussière. Repousser l'assaut d'un homme lancé n'était pas le plus difficile, il fallait maintenant qu'il se concentre, près à anticiper les coups de son adversaire, pour pouvoir profiter d'un instant de faiblesse de sa part. Mais Yôri était autre part, et il n'avait pas vraiment l'esprit à se battre, c'est pourquoi il prit le premier coup, la lame de son adversaire l'atteignit sur son flanc gauche, tranchant la peau et mettant Yôri en mauvaise position.

Le numénoréen dù par la douleur sortir de son monde des rèves et se préparer à prendre une seconde attaque. Yôri tenait sa blessure du bras gauche et avait laché l'arme qu'il y tenait auparavant, et grâce à un petit saut de côté il avait réussis à parer l'attaque ennemie, c'est alors qu'il prit la seule chance qu'il avait et que le numénoréen pris sa dague comme un poignard, qu'il utilisa pour transpercer l'épaule droite de son rival. Celui-ci lacha immédiatement son arme, sa main resta ouverte, pour quelles raisons, Yôri n'en savait rien, mais l'homme qui l'affrontait ne pouvait plus bouger son bras droit. Et la seule chose qu'il pouvait faire s'était de se protéger avec son bouclier.

Le numénoréen savait que les deux jumeaux risquaient de ne pas pouvoir l'aider, et sa blessure saignait, il savait alors qu'il fallait en terminer vite avec ce face à face. Il regardait autour de lui quand il vit Avalê qui était un peu paniquée, elle devait être repérée, enfin Yôri n'atendit pas et dans un cri, qui était un peu gémissant :


« -Par ici Avalê ! »
Il espérait que la jeune femme l'entenderait et qu'elle viendrait l'aider, mais pour le moment il ne devait pas fléchir et attaquer jusqu'à que son adversaire soit au sol. Mais avec une simple dague cela s'averait difficile, surtout que le bouclier de son vis à vis n'était pas petit, et que la possibilité de déplacement de Yôri était plus faible, il était beaucoup moins vif que précédement.

Puis un petit sourir s'afficha sur le visage du numénoréen, la blessure qu'il avait subit saignait beaucoup, mais n'était pas très profonde, pour preuve, grâce à la pression de sa main gauche, il sentait qu'il arretait facilement l'hemoragie. Mais il y avait encore la douleur, et l'homme qui lui faisait face devait être assez étonné, Yôri était souriant et pourtant il gémissait lorsqu'il s'étendait, ou qu'il faisait un mouvement qui tendait la peau de son côté gauche.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Jeu 16 Nov - 23:48

Kali était comme subjuguée par son adversaire. Ils se fixèrent tout deux un petit moment, immobiles comme une vieille statue de pierre. Les rayons du soleil se refletaient sur l'armure étincellante de Kali et sur sa lame de fer forgé, son adversaire lui ne portait qu'un habit de cuir bouilli, certes solides, mais pas assez pour résister au tranchant de la lame de la guerrière.

Puis, comme si un signal avait fait sonner le gong de leur immobilité ils s'élancèrent tout d'eux l'un contre l'autre, le choc fut impressionnant et contre toute attente ce n'était pas la nùménoréenne qui était au sol, mais bien le mercenaire qui s'était prit les plaques d'armures dans la face avec une force insoupçonnée de la jeune femme. Kali s'approcha alors de l'homme à terre, avec un regard dégouté elle lui trancha net la gorge faisant giclé le sang sur le métal de son armure. Kali leva alors la tête pour dégager de sa vue ce corps décapité.

Le combat n'était pas terminé, loin de là mais au moins elle venait de sécurisé ce coté là du campement. Son regard se porta tout d'abord sur Imrahil parant avec dextérité les coups mais n'arrivant jamais a trouvé une feinte dans la défense adverse. Derrière lui, dans les fourrés, la haradrim sembla apercevoir un petit éclat brillant à travers les feuilles. La confirmation de ce qu'elle vit ne tarda pas, une dizaine d'hommes armés d'arcs sortirent des fourrés, armes bandées et fleches encochées ils s'appretèrent à délivrer une salve dévastatrice sur les Ecorchés.

Kali n'eu le temps que de proteger sa tête avec son écu que les traits mortels étaient lancés dans les airs, plusieurs d'entre eux attérirent prêt de la nùménoréenne, surement prise pour cible du fait de son isolement des mercenaires. Une flèche se planta nette dans son écu de bois, la pointe s'arreta à quelques centimètre d'un de ses yeux gris. Une seconde flèche s'insinua entre deux plaques de son armure faisant couler le sang nùménoréen sur le sol de l'Ithilien. La jeune femme lacha un râle de douleur mélangé avec une grande part de colère, elle attrappa alors le manche de la flèche qu'elle sortit d'un coup sec de sa chair mutilée par la petite pointe métallique. Ceci fait, elle jeta négligement le trait dans la poussière, regardant d'un air de défis les dix archers.

Une embuscade ... De toute la force de ses poumons elle appela ses compagnons.


Une embuscade ! On dégage ! On a aucune chance !

Son regard se porta sur Imrahil qui avait entendu depuis longtemps les archers mais n'avait pas pu s'arreter de combattre. C'était lui qui était le plus près des archers mercenaires, et c'est lui qui tomba le premier, plusieurs lames traversant son corps désormais sans vie. Kali regarda la scène sans aucun moyen de pouvoir changer la donne. Son regard se porta ensuite sur les jumeaux et Yorî qui combattaient bravement, malgré leur sous nombre. Mais ce que Kali ne vit pas, c'était le reste de l'embuscade ...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Les jumeaux se battaient avec rage, le cri de Kali les firent revenir à la réalité, l'un d'eux tourna la tête et apercut les archers et imrahil, à terre.

Yorî, part rejoindre Kali ! dépeche toi bon sang !

Par un simple regard les jumeaux se séparèrent, le brun resta à combattre les mercenaires du centre, le blond fonça tel un orc assoiffé de sang vers les archers, prêt à en découdre.

Pour Imrahil ! Pour les Ecorchés !

La situation était critique et les jumeaux semblaient vouloir faire subir aux Ecorchés le moins de perte possible, et cela nécessitait leur sacrifice.

Yorî, emmene Kali et Avalê à l'abris, on ne les retiendra pas assez longtemps ... Fait ce qu'on te dis, s'il te plait ...

Les armes s'entre-choquaient, en moins de quelques secondes le desespoir des jumeaux venait d'abattre 3 mercenaires de plus, sans compter les nombreux blessés adverses, mais voilà qu'une autre troupe arrivait de derrière la caravane de l'herboriste. Dans cette troupe il y avait un cavalier, et ce cavalier Avalê pourra le reconnaitre comme étant son propre père ... Sa détermination était visible dans son regard, il voulait abattre les intrus.

[dsl des fautes éventuelles, je me suis pas relu]

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)


Dernière édition par le Ven 17 Nov - 9:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Ven 17 Nov - 0:56

Avalê ce retrouva seul dans ce coin du campement. Soudain un cri

« -Par ici Avalê ! »


C était Yori. Du sable s'éleva soudain du sol et l'aveugla alors qu'elle ce dirigeait vers Yori. Bizarre il n'y avait pas de vent...Un présage? Peut importe Yori était blessé et il ne tiendrait pas bien longtemps face aux troupes de la caravane. Elle ce dirigea vers lui. Mais soudain un bruit lui fit tendre tout les muscles du corps. Elle ne réfléchit pas. Elle connaissait que trop bien ces bruits. Des flèches fendant le vent! Arrivais a porté de Yori elle lui sauta dessus pour les remettre tous les deux dans à la relative sécurité du sol. les flèches ce plantèrent un peut partout autour d'eux. Puis un cris . En levant la tète Avalê eu peur. Kali venait d'être touché... Mais à sa grande stupéfaction elle vit kali prendre la flèche et l'arracher.
Elle parla pour elle même a voix basse:

Décidément cette jeune femme me surprendra toujours...

Elle ce releva avec grâce et aida Yori a en faire de même. C'est alors que Kali cria:

Une embuscade ! On dégage ! On a aucune chance !

Dès ce moment la tout ce passa très vite... Peut être trop vite. Les jumeaux parlèrent mais Avalê n'écoutait plus. Par dessus les bruits de luttes elle entendit des chevaux. Elle se maudit. Quant ils sont arrivés aux abord de la caravane il n'y avait aucun cheval dans le camp. Pourquoi ne l'avait elle pas remarqué? Maintenant elle risquait de mettre en péril la vie du groupe. Déjà un peux plus loin Imrahil tombait sous les coups ennemis. Elle devait faire quelque chose pour aider, pour arrêter ça, mais quoi...?


Dernière édition par le Ven 17 Nov - 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Ven 17 Nov - 18:46

Yôri avait appelé Avalê, mais il avait réussit avant qu'elle ne s'approche à trancher la gorge de son adversaire. Il avait fait passer son bras par dessus le bouclier de son vis à vis et il avait fait en sorte de lui donner un coup de lame dans le visage, par chance ce fut le cou de son ennemi qu'il atteignit. Enfin cela n'était rien, le numénoréen voyait Avalê débouler à plein ballon vers lui, elle le poussa, il tomba, et un instant plus tard il voyait des flèches se planter dans le sol. Il pensa :

"-Incroyable, elle m'a sauvé la vie... Mais ? ! Il y a des renforts, serait-ce elle qui avait préparé l'embuscade ?...." Ce n'était pas le moment de se poser des questions.

Les deux jumeaux se préparaient à attaquer les ennemis qui avait tendu une embuscade aux écorchés. Le premier resta au centre, en proie aux flèches, tandis que le second demanda à Yôri de mener Avalê et Kali en lieu sur. Le blond allait foncer vers le groupe d'archer qui leur avait tiré dessus.

Le sang de Yôri ne fit qu'un tour, et en se levant il rangea à la fois sa dague et sa lame qu'il avait faite tombé précédement. Il ne pensait plus à la douleur pour le moment, et il lui était impossible de quitter le combat, ses pensées se tournèrent vers les jumeaux :

"-Ils sont près à se sacrifier alors qu'on se connait a peine.... Ils font peut-être sa pour Kali..." Yôri était près à se rendre vers la zone de combat lorsqu'une phrase raisonna dans sa tête : "-S'il te plaît."

Un des jumeaux lui avait prié de quitter la zone de combat, s'était bien étrange, mais mieux vallait qu'il se tire de se pétrain, les jumeaux n'étaient que de vulgaires humains leur mort aurait dù rendre indifférent le numénoréen, et pourtant Yôri se sentait proche d'eux. Lorsqu'il regarda vers la zone des archers Yôri sentit qu'il manquait quelque chose :"-Où est Imrahil, il ne s'en ai pas sortit ? Etrange de la part d'un homme comme lui.", mais le temps lui manquait il ne fallait pas penser à un homme.

Il ne fallait pas trainer, même si le colosse blond était déjà au corp à corp avec les archers, les hommes de la caravanes pourraient arriver de nul part... Yôri était près et il tendit son bras gauche pour attraper Avalê qui s'était relevée. C'est là que son bras le refit soufrir, mais il n'y avait pas une minute à perdre il la prit par le col, la jeune femme semblait totalement hors de se monde, dans ses rèves, et pourtant elle le suivait quand il avançait.

Il avança vers Kali et lorsqu'il arriva à deux ou trois metre d'elle, il tira du plus fort qu'il le put sur le col d'Avalê, pour qu'elle arrive au niveau de la numénoréenne. Yôri s'accroupit et récupéra un arc qu'un homme de la caravane avait dù perdre, il se retourna et vit qu'il était suivit, il cria alors
: "-Prenez un peu d'avance je vous rattraperais..."

Il savait que Kali avec ses plaques aurait du mal à courir, et à se cacher tandis que lui pouvait se déplacer bien plus silencieusement, seul sa blessure le génerait, mais ce n'était pas grave. De plus les jumeaux n'avait pas dit à Yôri de partir seulement pour sa vie, mais certainement plus pour la vie numénoréenne. Il récupéra un carquois sur le sol, et pris l'arc comme il avait l'habitude de le faire.


Devoir retendre son bras gauche le fit atrocement soufrir, il encocha une flèche et tira en direction de l'homme qui les suivait, la flèche tomba juste au pied de l'ennemi, celui-ci fit un bond en arrière, étonné. Et lorsqu'il allait s'élancer une seconde fois, une seconde flèches arriva devant la première. Yôri à chaque flèches gémissait, on aurait dit qu'on lui piquait le flanc gauche à chaque fois. L'adversaire regarda Yôri, voyant qu'il avait plus de mal un sourir s'afficha sur son visage, il s'élança vers le numénoréen.

Yôri savait qu'il n'aurait pas d'autres chances, il encocha une troisième flèches, et tira le plus vite qu'il le put pour que la douleur soit moindre, sa flèche pénétra dans le haut du pied de son adversaire, l'homme baissa les yeux vers ses pieds, et lorsqu'il releva son regard Yôri n'était plus là.

Les deux femmes avaient-elles eut le temps de partir, ou était-elle restée à regarder le combat ?

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Ven 17 Nov - 21:35

La jeune femme resta debout à fixer les dix archers faire pleuvoir leur traits mortels sur le campement. A chaque pas ils décochaient une flèche. A chaque flèche un Ecorché risquait de mourir.

Kali saignait, sa plaie ouverte avait fait coulé du sang sur ses plaques métalliques, salissant son armure, mais peu importe. Kali savait très bien ce qu'il fallait qu'elle fasse lorsqu'elle aperçue les jumeaux qui se séparaient et Yorî et Avalê qui approchaient.

Ils en avaient parlé souvent, les "au cas où", Kali les connaissait bien mais elle se refusait à croire que c'était maintenant, c'était à ce moment présent qu'il fallait agir, une petite larme discrète commençait à perler de ses petits yeux gris alors que Yorî décochait sa première flèche.

La nùménoréenne recula d'un pas, oubliant la présence d'Avalê non loin d'elle.

Puis deux.

Au troisième elle se retourna et commença à courir vers la protection relative des fourrés, et très temporaire ...

Il fallait qu'ils partent d'ici où ils y passeraient tous. A voix basse elle se murmura pour elle-même :


Pas aujourd'hui ... pas encore ...

Et elle commença à courir, les fourrés étaient proches, le sang de sa plaie la genait mais elle n'avait pas mal, l'adrénaline peut être.

Oubliant momentanément sa peine, elle essuya sa larme d'un geste rapide et net et s'adressa à ses deux compagnons alors qu'il penetraient sous le couvert des arbres centenaires.


Il faut passer la rivière, et vite ...

La jeune femme était inquiete, mais elle voulait garder son sang froid, ce n'était pas le moment de craquer.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Sam 18 Nov - 13:25

...Pas de doute il m'a reconnu et pourtant... Pourtant aucune marque ne se voit sur son visage...

Yori la tirait par le bras, Avalê était incapable de résister. Elle avança donc sans poser de question.

Et où est ma mère ? S'est-il venger de ma disparition ? Il ne m'aime pas ... Il ne m'a sans doute jamais vraiment aimé ... Je n'étais qu'un autre soldat pour lui ... Il a voulu me marier pour m'écarter de sa vie ... C'est infâme ...

Elle se sentit prendre par le col et se faire lancer en avant. Cela suffit à la sortir de sa bulle. Elle se retrouva à la hauteur de la numemoréene. Allait elle bien ? Avalê l'espéra. Puis Yori parla :


-Prenez un peu d'avance je vous rattraperais...

Plus ou moins encore dans ses pensées Avalê n'entendit pas Kali quand elle parla la première fois à voix basse. Il y eut un bruit d'arc que l'on tend et détend subitement. Cela suffit à Avalê pour revenir sur terre. Elle courrut derriere Kali et malgré le bruit de la course elle entendit la numénoréene parler :

-Il faut passer la rivière, et vite ...

Et pensent que cela s'adressait à elle, elle redoubla d'effort...La rivière n'était pas loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Sam 18 Nov - 21:31

Avant même que sa troisième flèches ne touche la cible, Yôri s'était débarassé de l'arc et il était près à partir du plus vite qu'il le pourrait. En se retournant il vit que les deux femmes avaient commencé leur course depuis quelques secondes déjà et qu'elles n'étaient pas si éloignées.

Mais Yôri devait éviter de se faire remarquer desormais, et voyant que son adversaire ne le regardait plus, il partit le plus vite possible, en faisant en sorte que l'homme qui l'avait chargé ne le voit pas.

Le numénoréen se dirigea vers un vieil arbre, gigantesque autant en largeur qu'en hauteur. Il se cacha dérrière celui-ci, et déchira une partie du tissus qui recouvrait sa peau sur son flanc droit. Yôri l'utiliserait pour compresser la plaie qu'il avait de l'autre côté.
"-Voila qui fera l'affaire."

Cette opération lui prit une dizaines de seconde, mais il le fallait si il voulait pouvoir suivre le rythme de l'avant de la fuite. Il reprit sa course vers la rivière, les deux autres membres du groupe devaient s'y être dirigés, et puis Yôri avait vu que Kali en avait pris la direction, de plus il voyait des ombres s'éloigner un peu plus loin dans les fourées, derrières des arbres.

Yôri connaissait la région à peu près bien, il y avait passé du temps pour trouver le groupe des Ecorchés, et il se doutait que la rivière était une de leur chance de survie. Mais il fallait qu'il se dépèche, et qu'il rattrape les deux autres devant lui.

Il coura donc, et se rendit compte qu'Avalê et Kali n'étaient pas si éloignées et que courir avec un bras qui compressait sa plaie n'était pas une chose aisée.

Puis le numénoréen jetta un dernier coup d'oeil dans son dos, avant de reprendre la direction qui lui semblait la meilleur, convaincu que les deux jumeaux s'en sortiraient et que les trois membres en fuite arriveraient à fuir suffisement loin.

Il n'était maintenant plus qu'a quelques metres des deux femmes, et il se rendit compte qu'ils étaient encore proche de la caravane. Pour le moment ils étaient en vie, et il fallait encore aller loin pour vivre plus longtemps, la douleur avait laissé place à la volonté, tous les membres voulaient rester en vie, au moins un y avait déjà laissé la sienne.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Dim 19 Nov - 20:08

Plusieurs fois le soleil gena Kali qui se frayait un chemin à travers les bois. Derrière, les trois compagnons pouvaient entendre les voix des mercenaires qui avaient commencé la traque.

L'adrénaline provoquée par les combats et la mort de son vieil ami ne diminua pas en intensité, masquant partiellement la douleur qu'elle ressentait. Kali essaya tant bien que mal de ne pas y pesner et de se concentrer sur ce qu'ils devaient faire.

La course poursuite continua un petit moment, parfois Kali regardait derrière si Avalê et Yorî suivaient, bien que des trois, cela devait être elle qui souffrait lep lus du poid de son équipement.


*Peu importe, il faut continué*

Kali continua donc d'avancer ne faisaint attention à rien d'autre que se qui se trouvait devant ses pieds et aux voix qui s'étouffaient petit à petit derrière les Ecorchés. signe de la relative distance qui les séparait de leurs adversaires.

Au bout du périple kali s'arreta enfin et se tourna vers l'arriève, scrutant le moindre mouvement à l'arrière et les oreilles prêtent à percevoir le moindre bruit. Ses tempes lui martelaient le crâne comme deux marteaux mais elle ne s'en soucia pas plus que cela, occupée à s'assurer que plus personne ne les poursuivaient ...

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Lun 20 Nov - 20:10

Cela faisait déjà plusieurs minutes que les trois Écorchés fuyait vers la rivière. Enfin c'est se que supposa Avalê. Ses tempes la faisait souffrir. De temps à autre elle regardait par dessus son épaules pour voir si on ne les avaient pas suivit. Rien. Pas une ombre derriere un arbre. A croire que seul ses compagnons et elles était là. Bizarre... Mais bien vite elle se rappela ses enseignements dans le désert:
Les grands animaux ne sortent que la nuit. Le jour ils ce taire dans des troues et attendent là que la température diminue...
Retourné dans ses pensées Avalê ne vit pas la racine qui courait a quelques centimètres du sol. Tout d'abord surprit par sa chute elle fut ensuite gênée. Au moment de ce relever elle aperçût des traces d'animaux. Elle si pencha de plus près et supercut que ce n'était pas des animaux mais des hommes. Un groupe de trois ou quatre individus! Aussitôt elle en informa Kali et Yori...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Lun 20 Nov - 21:45

Après chaque pas, Yôri sentait que les écorchés distançaient leur adversaires, la tension doucement retombait. Ils avaient le soleil face à eux, ce qui les génait, pas beaucoup mais suffisement pour qu'on ne puisse plus bien distinguer le sol, et donc s'exposer à une chute.
*Kali semble être plus determinée que jamais, elle ne veut surtout pas en rester la... voilà qui est un bon caractère, ne jamais desespérer.*

De temps à autre Yôri tournait la tête dans l'espoir que celui à qui il avait planté la flèche n'avait pas prévenu ses amis et que ceux-ci les ait suivit le groupe, même si l'espoir de Yôri était vain, ils devaient déjà être sur leur traces.
Puis quelque chose le fit revenir à la réalité, Avalê était tombée, et cela donna un coup de fouet à Yôri, tout d'abord la sensation de douleur à sa blessure diminua, ou peut-être que le numénoréen ne s'en souciait plus.

Il reprit sa course, jusqu'à Kali qui s'était arretée, elle semblait contente, personne n'avait l'air de les avoir suivit. Puis Yôri vit qu'Avalê revint elle aussi rapidement qu'elle le put.
Elle parla, disant que les écorchés étaient suivit, ce qui était un très mauvaise nouvelle, le groupe avait été trainé dans un piège depuis le début et cela continuait.


"-Les traces sont-elles fraiches ? Sont-ils loin ou proche, par où sont-ils partis ?"
Yôri avait tant d'autres questions à poser à la jeune femme, celle-ci n'aurait-elle pas mené le groupe dans un traquenard prévu par sa caravane depuis le début ? Personne ne connaissait la réponse, juste Avalê.
Yôri était assez faché, il avait fait connaissance avec trois personnes la veille au soir et le lendemain il risquait de ne plus jamais les revoirs.


*Bon on verra comment sa se présente, mais il faut qu'on se dépèche, dès qu'on saura dans quelle direction vont les traces de pas, on ira de l'autre côté, et on traversera la rivière dès qu'on pourra.*
Yôri avait vécu longtemps à Umbar, et souvent il s'était ennuyer et il ne savait pas quoi faire de son temps, tandis qu'aujourd'hui le temps lui manquait. Ses yeux se plissèrent et il se souvint de ces longues années avec le vieux numénoréen qui l'avait recueillit bien gentillement.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Mar 21 Nov - 0:10

Kali resta là à regarder les bois d'un oeil vigilant. elle ne préta pas de suite attention aux traces, sachant pertinnamement à qui elle pouvait bien appartenir. Il fallait vraiment être un ermite pour ne pas le savoir. Et encore, un ermite ne vivant pas en Ithilien ...

Il faut qu'on trouve un abris pour la nuit. Ils nous laisseront passé facilement je pense.

Kali ne crut pas necessaire de préciser qui "ils" étaient. Elle était en effet habituée à vagabonder dans ces bois et pensait qu'il s'agissait d'une information logique. Regardant Yorî, elle se souvint que certains n'étaient pas spécialement encore habitués au paysage.

Des Rôdeurs, ils gardent surement la frontière naturelle que forme l'Anduin. Non seulement en cas d'attaque terrestre, mais aussi maritime.

La douleur la prit alors violement, lui rappelant qu'elle avait été touchée. La jeune femme grimaça mais n'ajouta rien, gardant pour elle ses noms d'oiseaux exotiques. Un coin tranquille et discret devrait surement leur suffir, si ils restaient silencieux, personne ne pretera attention à eux et ils pourraient se reposer.

[HRP - C'est court, mais j'avais la flemme d'écrire plus. Débrouillez vous pour le reste, pour une fois^^ - HRP]

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)


Dernière édition par le Mar 21 Nov - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Mar 21 Nov - 22:40

Sur ces mots de Kali, Avalê commença a chercher un défilement rocheux a proximité. Elle ne voulut pas aller vers le fleuve car elle se doutait qu'elle était surveillée. Tout en regardant autour d'elle a la recherche d un amoncellement de roche suffisant pour faire un abri de fortune elle chercha a ce rappeler ce qu'elle avait put remarquer pendant leurs fuite dans les bois. Rien... Peut être quand continuant vers le Nord? Elle soumit l'idée a Kali et a Yori. Au même moment elle crut remarquer un renfoncement plus loin.
Elle sent rapprochât. Le terrain formés une fosse. Sans aucun doute des sangliers sent été servis il y a quelques semaines. La terre était d'une 50 ème de centimètres. Cela pouvait offrir un couvert contre le froid. Mais pour la pluies il faudrait faire un toit. Avalê retourna vers le groupe et leur dit :

-Il y a une fausse un peut plus loin. Assez grande pour que nous y soyons tous les trois confortablement installés pour passer la nuit.
Elle pensa aux blessures des deux Écorchés.
- Si on fait un petit toit on pourra ce protéger facilement du froid et de la pluies si elle vient.
Avalê regarda du coin de l'oeil le chemin qu'il venait d'emprunter. Pas une ombre qui bouge rien...
-Cela vous conviens?

Juste après avoir finit ça phrase elle remarqua des traces d'un lapins. Ils pourraient manger ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Jeu 23 Nov - 22:31

Kali lorsqu'elle vit la réaction de Yôri, fut à peine surprise, et pourtantt celui-ci n'avait aucune expérience dans les bois. Yôri avait dù passer pour un imbécile, ne pas se douter que ces traces appartenaient aux rôdeurs. La tension diminuait lentement et laissait place à la douleur physique. Il fallait que les écorchés trouvent un endroit où se reposer, sans cela Yôri risquait de s'écrouler de fatigue.

Il suggéra : "-Même si ils nous laissent passer, je préferais ne pas les rencontre." Avalê quant à elle chercha en quelques secondes où le groupe pourrait se reposer non loin de là. Tout d'abord elle interpella les deux numénoréens en leur disant qu'il y avait une fosse non loin. Yôri jetta un regard froid à Kali, tout en pensant : "-Elle veut vraiment notre mort ?"

"-Avalê ne crois-tu pas qu'il vaudrait mieux que l'on traverse la rivière au moins, pour être un peu plus en sécurité, les troupes du camp doivent-être à nos trousses."
Le froid et la pluie n'était pas important, mais si les écorchés restaient là, ils ne pourraient ni faire de feu, ni se ballader seul dans la forêt sans craindre une attaque de l'ennemi.

Yôri se dirigea vers la rivière, qui était à quelques pas de là, le numénoréen s'était accroupis, et passait d'arbres en arbres, même si il avait une main prise, il pouvait encore être assez discret. Il observa la rivière, l'autre bord et celui qui était de son côté, Yôri ne voyait personne, s'était une chance, il ne fallait pas tarder il appela le plus discretement possible les deux femmes : "-Kali il y à bien un pont pas loin j'espère ? Et sans rôdeur si possible"Le visage de Yôri affichait un large sourir.

Sa blessure le faisait de plus en plus souffrir et il savait que si ils tardaient trop à passer la rivière, il ne le pourrait pas avant le lendemain, et en plus il voulait éviter les rôdeurs, il avait réussi jusque là, depuis qu'il était en quète des écorchés, alors pourquoi ne le pourrait-il pas un encore fois ?


Yôri souleva le tissus qu'il avait compressé sur sa plaie, cela parraissait s'améliorer, enfin le sang ne coulait plus que peu, s'était déjà pas mal. De l'autre côté il regarda sa cicatrice, qui au fil des années, était devenue grisatre, plus proche du gris que du blanc, ses pensées prirent le contrôle de ses actes, il ne bougeait plus et pensait :

"-Tiens ça fait longtemps que celle-la à pas saignée, mais ne parlons pas de malheur, au moins ca me laisse un peu de répis. Aller une rivière à traverser et nous serons certainement en sécurité, oui mais les rôdeurs, j'espère qu'ils vont pas nous embetter, en plus on à aucune chance contre eux... Bon on verra bien."

Il prit la parôle : "-Alors ?" Yôri avait rarement autant parlé depuis que ces trois écorchés s'étaient rencontrés, et il aurait préférer moins prendre la parôle, mais là il y avait été obligé. Puis il pensa : "Et puis, si il n'y en à pas on se collera dans ce trou là bas."

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Ven 24 Nov - 23:40

La nuit approcherait rapidement, Kali était maintenant préoccupée par sa blessure. Elle savait qu'elle allait guérir assez rapidement, mais une blessure l'affectait toujours un temps soit peu.
Avalê n'attendit pas pour prendre des initiatives, elle rechercha du regard un endroit où ils pourraient se réfugier pour la nuit. La nùménoréenne la laissa faire tout en gardant un oeil protecteur vers le campement de marchand qu'ils venaient de quitter.

Kali fut sortie de ses pensées lorsque Yorî lui demanda si il y avait .... un pont à proximité ? La haradrim le regarda d'un air étrange, presque surprise et se demanda si elle avait bien entendue.


Un pont, sur cette ... "rivière" ? Tu plaisante j'espère, non ?

Un souvenir avait suffit à la nùménoréenne pour se rappeler de l'Anduin. Ce vaste et long fleuve qui abritait parfois les flottes du Gondor ou d'Umbar lors de batailles sanglantes pour la domination des rives. Une frontière naturelle et stratégique indéniable. Avec un petit sourire malicieux elle répondit aux interrogations de Yorî, le rohirrim ...

Je doute que cette ... "rivière" abrite un quelconque pont. Et traverser l'Anduin à pied rimerait -je pense- à se noyer dans ses eaux.

Il me semble tout de même que la proposition d'Avalê pour la situation dans laquelle on se trouve maintenant est nettement préférable à une mort lente mais certaine.


Kali aperçut Avalê qui était presque déjà en train de monter leur camp de fortune. La nùménoréenne nota dans son esprit de remercier la fugitive pour cela. Kali étant bien trop fatiguée pour faire quoi que se soit, elle se contenta de retirer ses plaques d'armure qu'elle déposa à l'abri dans le trou. Ceci fait, elle se sentait déjà nettement mieux. L'armure lui pesait sur les épaules depuis le matin, de quoi fatiguer le meilleur des guerriers de la Terre du Milieu.

Elle en profita pendant que ses deux autres compagnons de route s'affairaient à leurs affaires pour s'asseoir dans leur "abris" et s'occuper de sa plaie au ventre, la flèche avait fait quelques dégats et il lui faudrait un peu de temps avant que la blessure ne soit totalement soignée. Elle la nettoya donc et prit soin d'enrouler un tissu autour de son corps pour proteger la plaie.
Elle souffla un instant, ses paupières étaient lourdes et elle lâcha un long bâillement avant de sombrer dans un sommeil réparateur ...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kali distinguait à peine les contours de cette silhouette, il lui fallu quelques minutes avant d'enfin reconnaître ce visage chaleureux. Elle ne connaissait pas cet homme, ou du moins ne pouvait pas dire qui il était. Mais étrangement, elle savait qu'il comptait énormément pour elle.

Ils étaient tout deux assis à une table, semble-t-il, et ils mangeaient. Oui, elle en était sûre maintenant, de nombreux plats aux couleurs diverses trônaient sur la grande table en bois. Elle avait faim et mangeait donc, l'homme mystérieux lui demanda quelque chose qu'elle n'arrivait pas à entendre et à déchiffrer, bien qu'il s'agissait de sa langue natal qu'elle connaissait très bien.

Étrange ...

Un homme s'approcha de la table et se tourna vers l'inconnu bienveillant. Curieusement, Kali savait ce qu'ils se disaient.


-Monseigneur, la garde est prête.
-Bien. Préparez les montures. Nous partons dans 15 minutes.
-Oui monseigneur.


Le garde s'éloigna mais fut interpellé par son "supérieur" :

-Amon ! N'oubliez pas les bagages de la petite.
-Bien entendu Monseigneur.


Il sortit de la pièce, et à mesure qu'il s'éloignait la vue de Kali devenait de plus en plus floue ... Le rêve prenait fin.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)


Dernière édition par le Lun 27 Nov - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Lun 27 Nov - 0:13

Malgré Yori le campement fut fait dans le trou. Cela ne pris que peut de temps a Avalê pour faire quelque chose de décent et de a peut près confortable. Pour les "couchettes" elle utilisables fougère qu'il y avait a porté. Elle ne voulais pas risquer de s'éloigner.
Kali s'endormit très vite et a de nombreuses reprise elle bougea. Avalê préféra la lésser dormir mais elle vérifia tout de même si c'elle si n'avait pas de fièvre. Avalê proposa à Yori de vérifier ça plaie. Une foi nettoyer elle s'éloigna un peux plus du camp et trouva ce qu'elle cherchait :

De l'Athelas. Il me semblait bien en avoir vue...

Elle ramena quelques feuilles à leur camp de fortune. Elle en malaxa quelques feuilles et regarda les deux blessé, tout les deux étaient endormit.

Leur passer du bôme attendra demain...

Elle ne dormi que très peut cette nuit là. Le reste du temps elle resta attentive aux bruits de la forêt. Plusieurs animaux passèrent et reniflèrent dans leur direction mais aucun n'approcha. A chaque bruit suspect Avalê encochait une flèche et bandait ses muscles. Près pour un nouveau combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Lun 27 Nov - 22:53

Yôri décida très vite de se taire, chaque mot qu'il disait était faux, Kali devait bien rire de lui. Puis il écouta attentivement et observa, pour être sur que personne n'approchait, même si ses capacités n'étaient pas très developpées.
Puis il entendit le nom de cette rivière, l'Anduin, il ne fallu pas longtemps à Yôri pour se souvernir de ce que lui avait dit le numénoréen qui l'avait accueillit à Umbar.

Il pensa :
*Mais quel idiot, c'est pas la que les flottes sont passées dans le temps, il me l'avait dit, et puis mince alors, ces flottes avaient mêmes gagnés parfois.*
Yôri s'en voulait, il aurait dù le savoir. Le dernier des Narûbâra devait donc laisser la raison à Avalê qui avait trouvé un coin où s'installer.

Kali était en train d'enlever son armure, pendant que Yôri s'était adossé à un arbre, il en avait marre, il devait vite connaître la région pour arreter de dire des anneries.
En même temps il observait son ventre, la plaie guérirait vite, enfin il l'esperait, au pire ils resteraient là plus longtemps que prévu. Le numénoréen attendit que Kali se soit installée pour pouvoir à son tour aller se poser.


Avalê n'avait pas de chance aucun des deux numénoréens ne pouvaient l'aider, se baisser ou porter quelque chose aurait été un effort terrible pour ces deux là.
La jeune femme avait déjà préparé un toit qui tiendrait largement la nuit, quand elle s'approcha de Yôri pour voir sa plaie. Il s'était adossé à un semblant de pente pour rester dans une position qui lui permettait d'empecher le sang de couler.
Tandis que Kali était déjà endormis, Avalê tentait de sécuriser la blessure du numénoréen.


Puis elle s'éloigna, non loin, pour aller chercher quelque chose sur le sol non loin. Yôri se doutait qu'elle voulait l'aider, mais il n'était pas près à se laisser toucher plus longtemps par Avalê. Il tourna la tête vers la numénoréenne, il vit qu'elle s'était endormie, il décida à son tour de fermer les yeux :

*Peut-être qu'elle ne m'embetera pas, et si je reste comme cela.*

Yôri entendit des bruits, Avalê était certainement en train de faire quelque chose avec ce qu'elle avait rammassé. Ces bruits fut la dernière chose qu'il entendit, il s'endormis quelques minutes plus tard.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Lun 27 Nov - 23:33

La nuit avait pointée son nez depuis quelques heures déjà quand Kali ouvrit les yeux. La lune était pleine, offrant ainsi un peu de lumière. Dans les bois alentours chantaient les animaux noctambules, certains inquietants, d'autres moins.

La nùménoréenne du attendre quelques secondes avant d'être totalement habituée à la luminosité ambiante, elle se redressa lentement quand elle aperçut Yorî qui dormait paisiblement à coté d'elle. Mais elle ne vit pas Avalê, alors elle chercha du regard la silhouette qu'elle trouva finalement à monter la garde. Non loin de leur petit campement de fortune.

Kali se releva et avança légerement en avant, utilisant la lumière de la lune pour jeter un oeil à sa plaie. Elle retira délicatement le bandage qu'elle jeta négligement sur le tas de ferrailes qu'était son armure. Elle ne fit même plus attention à l'humaine qui montait la garde depuis leur fuite, sans doute, et préféra s'assurer que la plaie s'était bien refermée. Ses petits yeux gris dansèrent sur son ventre à la recherche du moindre petit "accro".

Ceci fait un petit sourire satisfait se dessina sur ses lèvres. Elle s'approcha alors de la fugitive d'un pas gracieux, une de ses anciennes habitudes qu'elle avait gardée depuis un temps dont elle ne se souvenait plus. Ce n'était plus la farouche guerrière qui s'approcha de la haradrim, mais plutôt une femme qui avait gardée en elle des traces de la haute noblesse Haradrim malgré son allure sauvage ... Sa cicatrice refermée était très largement visible à son bas ventre, suscitant peut être plus que la curiosité pour des gens normaux.


Bonsoir Avalê.

Elle laissa un temps avant de continuer, donnant un peu de répis à son esprit qui remettait ses idées au clair et elle continua d'une voix discrète, pour ne pas reveillé le Dormeur (^^).

Merci pour ton aide de tout à l'heure. Nous en avions besoin.

Et elle resta là debout à regarder les étoiles à travers le feuillage des arbres d'Ithilien. Une petite pointe de nostalgie dévoila pendant quelques secondes l'âge déjà avancé de la nùménoréenne, une petite larme perla sur son visage lisse qu'elle réprima au fond d'elle-même. Elle se reprit alors et conseilla d'un ton chaleureux à Avalê d'aller se reposer.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Mar 28 Nov - 21:53

Le monde nocturne était magnifique sous le claire obscur dispense par les rayons de la lune. Rien ne bougeait. De petit bruit a droite et a gauche attiré l'attention de Avalê mais elle savait que aucun n'était des pas d'un homme.

*...la nuit est magnifique...on ne croirait pas que des combats on eu lieu..."Le soleil brille toujours après une nuit sombre"
...Espérons le...*

Au loin la rivière bouillonnait.

* C'est par là que beaucoup des notre partent...
*

Un autre bruit, plus léger mais très régulier approcha . C'était un lievre qui trottina vers elle et la renifla. Bizarrement il resta là. A la regarder. Soudain un bruit le fit filer a tout pattes.

*...Mince notre diner vient de fuir...*

Près d'elle quelqu'un bougea. Avalê la laissa approcher, elle savait que ce n'était pas un ennemi. La personne dut faire quelque chose avant de s'approcher car des bruits d'habit lui vinrent. Et soudain une voix parla. C'était une voix femme, très douce mais avec un teimbre de voix assuré :


-Bonsoir Avalê.

*Kali... Déjà réveillé...*

-Bonsoir Kali.

Elle lui sourit même si la lumière dispensée par la lune ne permettait pas a un oeil humain de le voire.

-Merci pour ton aide de tout à l'heure. Nous en avions besoin.

-Je ne suis pas contre, mais ... Ta plaie va bien? J'ai été cherché de l'Athelas. C'est un cicatrisant efficace. Je vais t'en enduire ta plais si tu veux.

Elle sortit une feuille où elle avait entreposé les fleures. La déplia et attendit là.

*...Va telle me laisser la soigner? Je l'espère...elle doit avoir reçut une sacrée blessure...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   Mer 29 Nov - 15:45

[HRP - J'en profite que tu dorme Yorî Wink C'est exceptionnel - HRP]

Les mouvements de la nùménoréenne étaient lent, un peu comme si elle attendait quelque chose qui n'arrivera pas. Il y eu un temps avant qu'elle réponde, son regard fixa un instant sa plaie. La tunique qu'elle portait laissant son ventre à l'air elle n'eut pas besoin de remonter le tissu pour la voir. La blessure était déjà plus belle que lorsqu'elle s'était couchée, seule une cicatrice persistait, protegée par le sang secher qui formait une legère croute sur la blessure. Il faudrait encore à Kali re-nettoyer la cicatrice avant de prétendre aller mieux. Mais cela était déjà pas mal.

Je n'en ai pas besoin, merci. Je sais me débrouiller moi-même.

Kali observa la réaction de la haradrim avec ses petits yeux gris, puis continua.

Vas te reposer, il vaut mieux être en forme. Je me débrouillerais.

Une fois Avalê couchée elle emprunta une gourde d'eau, prit quelques bandelettes plus ou moins propres et nettoya sa blessure longuement avant d'être tout à fait satisfaite d'elle, puis elle alla s'assoir non loin d'une souche où elle laissa divaguer son esprit. Elle essayait de remettre de l'ordre dans ses pensées, bousculées par les récents évenements.

Aujourd'hui elle avait perdu trois amis, au fond d'elle elle voulait qu'il ne leur soit rien arrivé de .... mortel, bien que sa rationnalité lui prouvait le contraire maintes fois.

Elle se laissa alors errer dans ses pensées, perdue et sans accroche. Une première larme coula le long de sa joue ...

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ecorchés d'Imrahil [Chap I et II]
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chap. 8 – Hiérarchie interne
» Liste Gondor
» Lothíriel de Dol Amroth
» Volume II Livre 6 Chap 8 - Vendredi 20/08 - 21h30 - Validé
» Chap. 3 - Blasons, Scels et Ornements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de la Terre du milieu 2 :: CTM2 - Roleplay :: CTM2 - Roleplay général-
Sauter vers: