Chroniques de la Terre du milieu 2

Chroniques de la terre du milieu (CTM) est un module de NWN 2 construit avec le background des oeuvres de J.R.R. Tolkien: le seigneur des anneaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Sam 2 Déc - 20:35

Les Ecorchés d'Imrahil (suite)


Les trois compagnons étaient partis très rapidement, l'air morose, une certaine tension se lisait sur les traits de Kali. Parée d'une large tunique de cuir et d'un pantalon dans des teintes marrons elle avançait, déterminée, vers les berges de l'Anduin. Elle avait demandé à Yori et Avalê de la suivre et ne daigna répondre à aucune question ou commentaire de leur part.
Elle semblait peut-être froide, distante et pas vraiment aimable mais elle avait à coup sûr quelque chose dans la tête.

Les trois compagnons longèrent donc le rivage d’un pas rapide, Kali scrutait sans arrêt la ligne verte que formait les arbres de l’autre coté du fleuve et parfois s’arrêtait, mettait sa main en visière et regardait un long moment en avant vers l‘horizon, sans rien dire.

Lors de leur bonne heure de marche le soleil commençait progressivement à se lever, teintant le ciel d’une couleur rouge-orangée. Plusieurs minutes plus tard le groupe pouvait enfin apercevoir la proue d'un navire, au loin. Kali ne sembla pas perturbée et continua d'un pas encore plus pressant, un petit sourire se dessina sur ses lèvres en voyant l'étendard qui flottait dans le vent. Rouge et noir, il représentait un oiseau marin aux ailes d'une envergure incroyable. Les compagnons pouvaient également entre-apercevoir les navigateurs chargeant plusieurs caisses de marchandises de différentes formes et tailles. L'un des gardes stationné sur le navire aperçut les Écorchés et courut à l'intérieur du navire, certainement pour prévenir le capitaine.

Kali continua cependant d'avancer, elle tourna la tête vers Yorî et Avalê :


Laissez moi parler pour le moment, ne répondez à personne jusqu'à ce que je vous le dise.

Elle retourna la tête vers le navire et ajouta :

Et surtout faites moi confiance.

La nùménoréenne continua son avancée, deux hommes apparurent sur le bastingage du navire et les observèrent avec attention, l'un d'eux descendit du navire et vint à la rencontre des aventuriers. Ni très grand ni très costaud l’homme était assez sale et crasseux et puait l’alcool à vingt mètres. Lorsque Kali fut assez prêt, elle s’arrêta, laissant le temps à l’homme d’identifier les visages des individus. Il n’eut qu’un intérêt limité à l’égard de Yorî et Avalê, en revanche son visage s'éclaira lorsqu'il reconnut Kali.

Oh ! Mais ne serait-ce pas la petite Écorchée que je reconnais ??

Un très large sourire se dessina sur les lèvres de la nùménoréenne.

En effet c’est bien moi.


Kali présenta ses deux compagnons au vieux matelot, qui l’écouta avec attention. D’abord Yorî, puis Avalê.

Voici le Rohirrim et la Fugitive. Ils nous ont tout deux rejoint il y a peu de temps.

A l’attention des deux Écorchés elle présenta le marin crasseux.

Je vous présente le Corsaire, un vieil ami.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)


Dernière édition par le Mer 11 Avr - 21:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Dim 3 Déc - 0:51

Kali réveilla Avâlê aussitôt après avoir parlé a Yorî. Ce faire réveiller ainsi surpris beaucoup Avalê. Que ce passait il? Yorî ne voulut le lui dire. Mais quelque chose laissa penser a Avalê que Yorî n'en savait pas beaucoup plus qu'elle. La morosité dégager par Kali ne lui donna pas envie de lui poser quelque question que ce fussent.

Leur marche dura quelque temps et a quelque reprise Kali observa l'horizon. Avalê avait beau regarder elle, elle ne voyait rien...

Puis en peux de temps ce dessina un bateau. Le soleil donnait a l'horizon une teinte orangée. *le monde commence a ce réveiller...* Avalê regarda Kali avec étonnement. *Savait elle qu'il serait là? On dirait bien vue son empressement...*

Un marin, a proue, finit par les repérer. Il semblât allait prévenir quelqu'un.

Kali parla enfin:

Laissez moi parler pour le moment, ne répondez à personne jusqu'à ce que je vous le dise.

Celle-ci détourna la tête vers le navire et ajouta :

Et surtout faites moi confiance.

Peut de temps après que le marin fut partie, une deuxième personne apparut au bastingage avant. Puis très peut de temps après l'un des deux descendit ensuite a leur rencontre.

Ce type puait l'alcool a plusieurs pas a la ronde. *drôle de bonhomme lui...* Avalê n'avait pas l'habitude de voir des gens si peut propre. En effet ayant grandit au milieu de la haute société et de militaire, les odeurs été peut nombreuse. Outre bien sur les différents parfum... Il les passa très vite en revue Yorî et elle mais en revanche scruta plus longuement sur Kali. Soudain son visage changea dès qu'il la reconnut.

Oh ! Mais ne serait-ce pas la petite Écorchée que je reconnais ??

*L'Écorchée ??? Ce doit être kali...ils se connaissent donc??...mais d'où??*

La nùménoréenne sourit.

En effet c’est bien moi.

Kali présenta ses deux compagnons au vieux matelot, qui l’écouta avec attention. D’abord Yorî, puis Avalê.

Voici le Rohirrim et la Fugitive. Ils nous ont tout deux rejoins il y a peu de temps.

* Yorî le Rohirrim???...Son passé s'éclaire donc?...Et moi? la Fugitive!!! Remarque ça me va plutôt bien...*

A l’attention des deux Écorchés elle présenta le marin crasseux. Avalê la serra. Elle eut beaucoup de mal a contenir ça réticence mais Kali leur avait demandé de lui faire confiance...soit!* Je n'ai plus rien a perdre après tout...*

Je vous présente le Corsaire, un vieil ami.

*Je me doutais que les corsaires ne sentaient pas la rose mais a ce point....pouaaah*

De là, s'ensuivit un échange de parole. Mais Avalê avait la tête ailleurs Elle observait et enregistrait tous les détaille qu'elle put voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Dim 3 Déc - 2:42

Kali semblait enigmatique en début de journée, voilà qui étonnait quelque peu Yôri, mais ce n'était pas important, elle lui avait dit de récupérer ses affaires, ce qu'il fît. Rammassant deux gourdes, ainsi que les quelques vetements qui restaient au groupe.
Puis le numénoréen alla s'appuyer sur un arbre, attendant qu'Avalê décide de se lever et de se préparer à partir. Il faut dire elle ne devait pas avoir l'habitude de dormis si peu en deux nuits consécutives. Cela n'ennuyait pas vraiment Yôri, et pour le moment il voulait découvrir à se quoi aspirait Kali.


Cette dernière restait muette, et parraissait préssée, le groupe marcha un peu moins d'une heure. Yôri dormait presque en marchant, tel un somnombule.
Puis d'un coup ses yeux s'ouvrirent, l'avait-il oublié ? Le numénoréen posa sa main sur sa poche, puis de plus en plus enervé il la posa dans le bas de son dos sans trouver se qu'il cherchait.
Yôri ouvrit le sac qu'il avait pris juste avant de quitté le camp de fortune, et il apperçu au fond de se sac le livre qu'il avait déjà sorti deux fois devant les écorchés.


A peine Yôri s'était-il rendormit tel un somnambule que le soleil commençait à se lever. D'un rouge virant au rose, sur des nuages plus ou moins gros, et épais.
Cela semblait si lointain dans le ciel, le numénoréen trouva cela étrange, il avait rarement vu des matinées comme celle-ci, et pourtant il en avait déjà vécu pas mal. Puis un navire qui avait acosté apparut de derrière la brume matinale, qui n'était pas très épaisse pour une journée plutôt chaude.


Yôri savait très bien que cela ne servirait à rien de parler, et c'est pour cela qu'il n'avait posé aucune question ni à Avalê ni à Kali. La jeune femme elle lui en avaient posées quelques unes, mais Yôri n'avait fait que des suppositions et ne les avait pas soumises à Avalê, il était resté muet comme une carpe. Et de toute façon cela ne servait à rien, il faudrait attendre pour connaître la suite des choses, Kali ne dirait rien et il le savait.


Le numénoréen ne s'occupa absolument pas du navire, il écouta simplement les dire de Kali, peut-être ne les respecterait-il pas, mais de toute façon elle leur avait simplement demander de se taire, et s'était quelque chose qui convenait parfaitement à Yôri.
Puis un homme, avec un ventre assez rebomdis descendit du navire. Il semblait avoir un charisme assez grand, même si son aspect pouvait être tout à fait repoussant, ainsi que son ôdeur.

*De toute façon chacun est comme il est.*

Les présentations furent faites, Kali qualifia Yôri de Rohirim, celui-ci ne changea pas d'expression de visage, et ne fit aucun geste extériorisant sa pensée et pourtant il n'avait pas véritablement apprécié la phrase de Kali.
Cela faisait longtemps qu'il ne s'estimait plus en tant que membre du peuple du Rohan. Ceux-ci l'avaient presque chassé, même si il était parti de son plein gré, il ne pouvait que se souvenir de l'homme trop orgueilleux qui s'était offert à lui.


*Kali doit le savoir pourtant, elle sait bien que je n'apprécie pas du tout les Rohirim... Mais... elle à raison, comment pourrait-elle me qualifier autrement ? Bon passons, je lui en toucherais un mot plus tard.*

Lorsque la numénoréenne présenta le marin Yôri lui adressa un signe de tête en gage de salutation. Un homme tel que lui ne méritait pas beaucoup plus, même ses marins devaient être meilleurs que lui.
*Mais... mais comment elle l'a qualifié ? De corsaire ? Un corsaire comme cela, je me les étais imaginé bien autrement quand l'autre à Umbar m'avait décrit leurs actions.*

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Dim 3 Déc - 12:46

Un air ravi se illumina le visage du vieux Corsaire, sans même tourner la tête vers ses marins qui, pour certains, s'étaient arretés de travailler, il beugla pour les rappeler à l'ordre de sa voix de baryton.

Hey j'vous entend plus ! La marchandise va pas montée toute seule ! Aller on s'depeche !

Les marins ne se firent pas priés et redoublèrent d'effort.

Dans une heure tout est embarqué !

Il y avait au moins une cinquantaine de caisses ... Le Corsaire prit par le bras Kali et fit signe à ses compagnons de le suivre, ils prirent la passerelle du navire -occupée par des marins fainéants qui furent vite brimés par leur capitaine- et montèrent à bord. Le Capitaine du navire, qui s'appelait apparemment "La mouette Bleue" (la bateau, bien entendu) -ce nom fit rire Kali-, était là pour amener quelques marchandises à une flotte Umbarienne qui avait réussie à remonter l'Anduin malgré Pelargir. Les marins avaient fait halte ici pour effectuer un inventaire de la soute.

A bord du navire une dizaine d'hommes armés gardaient chaque point du pont, arcs en main et épées au fourreau ils saluèrent les voyageurs avant de reprendre leur poste.

Le Capitaine regarda alors Kali de haut en bas, un très large sourire se dessina sur ses lèvres.


Vingt ans déjà que l'on ne s'est plus vu ! Tu as sacrement grandie depuis la dernière fois !

Arrete ... Tu sais aussi bien que moi que je n'ai pas changée. *sourire chaleureux*

Je le sais ma petite, je le sais. *leger blanc*

Pourquoi as-tu fini par Le quitter ? D'après ce que j'ai compris, Il vous faisait bien vivre ! Je n'ai appris qu'il n'y a peu de temps que tu t'étais enfuie.


Une longue histoire mon ami, une longue histoire ... Mais ne parlons pas de ça maintenant !

Oui, tu as raison, je vais demandé au cuisinier de vous préparer quelque chose, vous m'avez l'air affamés !

Kali n'eu pas le temps de dire quoi que se soit que le vieux loup de mer était déjà partit à l'intérieur du navire et gueulait comme un forcené sur le pauvre cuisinier de l'équipage.

Le regard de la nùménoréenne se détourna vers ses deux compagnons, en particulier Avalê. Son visage était éclairé d'une petite lueur d'espoir et de gaieté, contrastant totalement avec sa morosité de leur départ du matin.


Bienvenue chez nous, à Umbar.

Bien sûr ils n'étaient pas à Umbar, mais pour Kali elle le pensait ainsi, les gens du bord étant tous des corsaires chevronnés.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)


Dernière édition par le Lun 4 Déc - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Lun 4 Déc - 0:40

[hrp: quelques bug a corriger svp^^ hrp]


-Hey j'vous entend plus ! La marchandise va pas montée toute seule ! Aller on s'depeche !

Cela fit sourire Avalê. Elle même avait a peine remarqué que les corsaires, si il s'agissait bien d'eux, les regardaient. Quant elle s'en aperçut cela ne la surpris pas vraiment. Après tout les trois compagnons avaient débarqués avec le soleil levant, comme si ils savaient que leur bateau ce trouvait là. De plus Kali connaissait leur commandant...

* A propos de qu'elle marchandise parle t'il? Des armes sans aucun doute...*


Et par la suite le nom du bateau la fit beaucoup rire...enfin intérieurement...Elle ne ce serait pas permit de rire du nom du bateau devant son capitaine et son équipage réuni... Ça aurait été suicidaire. Non l'éducation donné par ses parents lui aura au moins servis a quelque chose...


-Vingt ans déjà que l'on ne s'est plus vu ! Tu as sacrement grandie depuis la dernière fois !

Arrête ... Tu sais aussi bien que moi que je n'ai pas changée. *sourire chaleureux*

-Je le sais ma petite, je le sais. *il y eu blanc, asse cour*

-Pourquoi as-tu fini par Le quitter ? D'après ce que j'ai compris, Il vous
faisait bien vivre ! Je n'ai appris qu'il n'y a peu de temps que tu
t'étais enfuie.


-Une longue histoire mon ami, une longue histoire ... Mais ne parlons pas de ça maintenant !

*On dirait bien que les jours avenir serons instructif... Esseillons de s'intégrer*

-Bienvenue chez nous, à Umbar.

Avalê ne comprit pas tout de suite la réflexion mais en y réfléchissant un peux elle ce dit que tous les marins devaient en venir...

Quant elle comprit elle eut un grand sourire pour la jeune femme.

Une pensée lui vint * J'ai faim...quelqu'un n'a t'il pas parlé d'un cuisinier? (^^)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mar 5 Déc - 19:33

Il fallait suivre Kali et son ami, enfin le corsaire. Il semblait plutôt simpas, même si Yôri ne lui prétait que peu d'attention, il préferait observer les visages des marins, ils étaient certainement corsaires eux aussi. Puis un dialogue s'insatalla entre le capitaine et Kali.

Yôri en apprit pas mal sur la numénoréenne, une quarantaire d'années certainement, ou plus, ainsi qu'une très longues relation avec les Ecorchés.
Puis le capitaine de la mouette bleue fit allusion à un homme à plusieurs reprises, demandant à Kali pourquoi elle l'avait quitté, mais il ne s'adressait pas qu'a Kali, il vouvoyait, il parlait surement des Ecorchés.

Le ventre de Yôri commençait à faire des sienne, et le capitaine se doutait que le groupe n'avait pas mangé depuis un petit moment, il alla directement s'adresser au cuisinier, le numénoréen en fut très heureux, ils pourraient mieux discuter devant un bon repas.

Kali ,pendant que le capitaine s'était écarté, s'adressa au deux membres du groupe qui étaient écartés furent mis au courant, se bateau venait d'Umbar.
Dès que Yôri apprit cela un sourire s'afficha largement sur son visage, enfin quelque chose qui lui rappelait la plus grande partie de sa vie.

Les marins devaient venir de la ville, alors le numénoréen avait un chance de rencontrer des personnes qu'ils connaissait, autant pourraient-ils être ses amis, autant ils pourraient être ses ennemis.
Yôri n'avait pas beaucoup parlé du temps qu'il avait passé à Umbar aux écorché, ce n'était pas grave tant qu'il ne rencontrait pas de vieille connaissance.

*J'espère que cela n'arrivera pas, enfin la plupart de ceux que je connaissais ne voyageait pas, bon inutile de me faire du soucis pour sa.*

Mais bon ce n'était pas le moment de se souvenir du passé, et il fallait pensé à ce qui allait se produire.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mar 5 Déc - 21:37

Le capitaine était déjà parti beugler sur le cuisinier, "Le pauvre", c'était dit Kali.

Le regard de la nùménoréenne passa de visage en visage, elle fut ravie de revoir des gens de son propre peuple. A peine arrivée elle se sentait déjà bien auprès des siens.

Le capitaine revint au pas de course des cuisines du navire, haletant et un grand sourire sur les lèvres il s'approcha du groupe de voyageurs. Les deux vieux amis ne firent que s'échanger un simple regard et ils éclatèrent tout deux de rire. Le vieil homme posa sa main sur l'épaule de Kali comme pour toucher quelqu'un qu'il n'aurait jamais cru revoir. Le capitaine était ému et pour réprimer sa joie, d'un seul coup, il invita les compagnons à entrer dans sa cabine.


Viens viens aller ! Nous n'allons pas rester ici à croupir !

Le Corsaire, enchanté en oublia presque d'inviter Avalê et Yorî à venir.

Venez aussi ! Voyons !

Le vieux matelot ouvrit la porte qui donnait sur l'intérieur du navire, les compagnons découvrirent alors un long couloir étroit - à peine deux personnes pouvaient y passer maximum -, ils allèrent alors jusqu'au fond du corridor et entrèrent dans la dernière pièce.

La pièce était composée en deux partie, l'une avec une couchette -surement celle du Corsaire- et une autre avec un grand bureau fixé au sol. Derrière celui-ci avait été installé une grande baie vitrée donnant sur l'arrière du navire. Le bureau était mal rangé et quelques bouteilles vides trainaient dans un coin. Le Capitaine s'installa à son fauteuil et présenta à ses invités trois chaises très confortables recouvertes chacune d'un velour noir. Kali prit place sur l'une d'elle et le Corsaire attendit qu'ils prennent tous place pour commencer à parler.


Alors ? Que faites vous dans le coin ? Il me semblait pourtant que vous étiez plus au sud.

Oui, les routes que nous avons empruntées nous ont mené jusqu'ici. Et bien sûr, il ne me semble pas necessaire que le Temple sache que nous sommes ici *fit-elle avec un sourire maliceux*

Bien évidement ! Ne t'inquiete pas pour ça ma petite. Mais, dit moi, où sont passés Imrahil et les autres ?

La mine de Kali se fit triste à l'évocation des noms de ces amis.

Une altercation qui a mal tournée ... Dirons-nous simplement.

Oh, je vois, mais et vous ? D'où venez-vous ?

La question avait été posé à Avalê et Yorî. D'un simple signe de tête Kali leur indiqua qu'ils pouvaient répondre en tout sincérité.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Sam 9 Déc - 1:32

Le Corsaire venait de revenir des cuisines. Il semblait avoir courut. Aussitôt une idée saugrenue vint a Avalê : *Le cuisinier aurait il encore plus de caractère que le capitaine?* Elle imaginait très bien le cuistot entrain de menacer avec une louche en main le capitaine qui lui faisait faire du rabe...

Le capitaine dit a Kali de le suivre et ... ensuite se rappelant qu'elle avait de la compagnie s'adressa a Yori et elle même pour que aussi le suivent. Avalê supposa qu'il les menait a sa cabine. Pour ce rendre dans celle ci on devait passait par un "couloir" très exiguë et sans fioriture. Une porte s'ouvrait a son extrémité et, c'est par là que le Corsaire les fit entrer. Les yeux de Avalê malgré le peux de temps qu'ils passèrent dans l'obscurité furent agressés par la lumière provenant de la baie vitrée derrière un vaste bureau. Après le dérangement passé Avalê put constater que le rangement n'était pas le mot d'ordre du capitaine... En effet plusieurs bouteilles dont le contenu avait été vidé étaient "entreposées" dans un coin. Le bureau lui, n'était pas non plus très bien rangé... Avalê observa soigneusement la pièce.

Dès que leur hôte fut assis il présenta trois confortable sièges de velours noir. Après que les trois Écorchés furent assis il commença a parler. Il posa plusieurs question. Ils parlairent d'un temple mais Avalê ne sut pas dire ce que cela pouvait etre...*une confrerie peut etre...* Enfin le Corsaire s'intéressa au cas de Yorî et de elle même:


-...D'où venez-vous ?

Avant d'oser parler Avalê regarda Kali. Après tout elle leur avait bien dit de ne pas parler... Celle ci anticipa la question silencieuse et répondu par un simple hochement de la tète. Très bien... Alors allons y...:

-
Bien qu'elle ne connaissait son interlocuteur que depuis vingt minutes, Avalê parla d'une voix où ne trahissait aucun tremblement. Je suis originaire du village de Laorki dans le Khand mais ma famille était Nomade. J'ai beaucoup voyagé avant de rencontrer les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Dim 10 Déc - 22:50

A peine le capitaine était remonté des cuisines qu'il proposa à Kali de s'entretenir à l'abris des oreilles indiscretes, même si il ne l'avait pas dit tout à fait comme cela.
Yôri n'appréciait pas vraiment les bateaux, même si il était obligé d'accepter les gentillesses du Corsaire qui était devant eux. Les écorchés pénétrèrent dans l'intérieur du navire.

Un long couloir, avec plusieurs portes, certainement les couchette des marins, et sans doute la plus belle pour le capitaine, celle du fond, ce n'était un hasard, celle-ci donnait sur la plus belle vu du bateau, une baie vitrée qui n'était pas placée beaucoup plus haut que le niveau de l'eau.
Cela permettait d'apprécier totalement la vitesse du beateau ainsi que de voir si on arrivait à bon port.


*En voilà un qui à de quoi s'acheter un beau navire...*
Les deux amis, le Corsaire et Kali, entamèrent la conversation, Yôri ne les écoutait qu'a moitié, il repensait plutôt au moment ou le Corsaire les avait presque oublié sur la proue du navire, celui-ci semblait si heureux de revoir Kali.

Les questions étaient parfaitement bien posées, même si lorsqu'il évoqua Imrahil et les jumeaux l'ambiance devînt beaucoup moins joyeuse, Kali devait-être très malheureuse même si elle ne le montre que très peu.
Puis Yôri qui passait en revu le début de la conversation qu'il n'avait pas vraiment écouté.

*Elle a parlé d'un temple, mais...*
Sa pensée s'arreta sec lorsque le Corsaire demanda qui était Yôri et Avalê.

Ce fut Avalê qui s'exprima la première, s'était normal, elle était certainement la plus bavarde du groupe, et Yôri ne semblait pas plus déranger que cela de ne pas parler.
Elle connaissait parfaitement ses origines, tant mieux pour elle, Yôri quant à lui n'avait jamais entendu parlé de ces lieux, Avalê avait dit :
"-les autres", voilà une chose que Yôri n'avait pas beaucoup apprécié.

*Les autres ils ont des noms, et puis autant nous qualifié autrement. C'est vrai elle n'avait pas beaucoup d'autre possibilités, mais bon les écorchés sa aurait été plus approprié.* Yôri critiquait souvent, mais après une simple petite reflexion dans son fort intérieur il se rendait compte que sa critique était inutile.

Quand Avalê eu finit de comter son histoire Yôri prit la parôle :
-Je suis originaire du Rohan, mais j'ai passé presque la moitié de ma vie à Umbar, j'ai dù quitté la ville, et je me suis arrêté en Ithilien, ayant entendu parlé des Ecorchés."

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Lun 11 Déc - 11:43

Le matelot les écouta avec attention, il y eu comme un leger blanc avant que le Corsaire ne cesse de réfléchir. Une fois ses pensées remises en ordre dans son esprit, il sembla sortir de sa torpeur et tapa viollement du poing sur la table.

Sacrebleu de marin d'eau douce de Pelargir ! Ne restons pas là à nous morfondre ! Venez ! Nous allons nous remplir la panse !

Sur ces mots le vieux marin se leva d'un bond -et perdit par la même occasion au moins 20 ans d'âge- et sortit en trombe de la pièce, lorsqu'il disparut du champs de vision des compagnons dans le couloir une tête dépassa de l'encradement de la porte, teintée d'impatience.

Et ben alors ? Vous attendez quoi pour venir ?

Un sourire amusé sur les lèvres, Kali se leva et suivit le vieux matelot. Ils sortirent du corridor et débouchèrent sur le pont où avait été préalablement installé une table avec quatre couverts. Le cuisinier du bord était debout à coté d'une énorme marmite à mélanger son contenu d'une louche géante.

Sans attendre le Corsaire aboya au cuisinier de servir ses invités. Avant que la nùménoréenne puisse s'installer il se précipita sur la chaise qu'elle avait choisi, la recula de quelques pouces et l'aida à s'installer tel un galant gentleman. Kali était charmée par tant d'attention, bien qu'elle avait deviné ce qui l'attendait.

Une fois tout le monde installé à sa place le Corsaire s'asseya et commença la "dégustation", tout en bavardant sur tout et rien. Au bout de plusieurs minutes Kali brisa la conversation pour déboucher sur quelque chose de plus sérieux.


Dit moi, que faites vous ici ? Vous avez réussi à passer Pelargir ?

Oui, comme tu peux le voir, un assaut a été mené il y a peu de temps sur le port, quelques autres et moi sommes passés entre les filets du Gondor, nous allons apporter notre soutien à Osgiliath, il y a du grabuge la-bas d'après nos informations.

Du grabuge ? Il y a toujours eu des problèmes la bas, ce n'est pas nouveau ... Pourrais-tu nous y conduire ?

Pourquoi ? Tu veux te rendre sur le front ?

Non non, j'aimerais rejoindre le nord.

Loin des yeux loin du coeur.

C'est un peu ça. Alors, tu pourrais ?

Si tu me promet de recaler quelques-uns de mes matelot *large sourire*

Oh, oui, si tu veux.

Les deux vieux amis éclatèrent de rire et la discussion reprit de plus belle.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mer 13 Déc - 0:22

Avalê cherchait à droite et à gauche, dans ses pensées. Puis soudain, un grand bruit. Le point du capitaine venait de s écraser contre la table. Cela fit sortir Avalê d'un coup de sa rêverie.

Mais dès qu'il eu énoncé la raison de ce geste Avalê fit un grand sourire de ravissement * J'ai une de ses fringale moi! raaah j'ai l'impression d'entendre mon estomac me réclamait à grand cri!* En effet quelque secondes plus tard un profond gargouillement ce fit entendre. Avalê devin rouge. Heureusement le bruit des chaises cacha le bruit, du moins c'est ce qu'elle espérait, aux autres.

Ce qui fut le plus étonnant c'est la façon dont le Corsaire rajeunie, de plusieurs années. Il avait l'air d'avoir faim lui aussi. Ils allerent donc dans une autre pièce où les attendait déjà le cuistot. Quant Kali voulut s'asseoir il bondit sur ça chaise et la tira pour qu'elle puisse s'asseoir. Cela fit sourire Kali. Et aussi Avalê qui fut tout de même étonné par ce geste de politesse et de galanterie venant d'un loup de mer comme le capitaine.

Le cuisinier servit au quatre personnes une assiettes chacun de...de... Avalê ne sut pas vraiment décrire cette mixture. Mais après *tout la faim, c'est la faim*, alors quoi que cela puisse t'être autant manger. Après tous les marins n'avaient pas l'air mal en point...

Pendant ce repas le capitaine et Kali parlèrent. Avalê ne prêta qu'une oreille a cette conversation. En effet elle été bien trop occupé a ce remplir la pense. Dès qu'elle avait la bouche pleine elle regardait de si de là. Ainsi le pont où ils ce trouvaient n'avait rien d'exceptionnel. Il était mine de rien très propre *les marin doivent le nettoyer frecament* Ça bouchée finit Avalê replongea la tête dans son assiette. Mais tout a coup une phrase de la conversation lui fit tendre l'oreille :

-Loin des yeux loin du coeur.

* Que veut il dire par la?? Kali aurait elle des "proches" à Osgiliath? Et pourquoi alors n'y va t'elle pas...?*

De tout le reste du repas Avalê ne prononças presque aucune parole. De toute manière ça bouche était bien plus remplie de nourriture que de mots...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Ven 15 Déc - 21:23

Yôri la faim au ventre n'hésita pas une seconde à suivre Kali., ils descendirent dans le navire, et incroyable que cela puisse être le numénoréen se sentait mal.
*J'ai pas mangé depuis longtemps ca doit être pour cela.*
Le marin avait réussi à passer Pelagir, s'était une chose assez réjouissante pour un bateau en provenance d'Umbar. Mais apparement il y avait une bataille à Osgiliath, et Kali apparement voulait y mener le groupe.

Les quatre compagnons s'asseyrèrent confortablement à une table bien garnie de nourriture. Yôri sans vouloir montrer son appétit grandissant prit de quoi se rassasié sans pour autant se jetter sur tous les plats.
Avalê ne semblait pas habituée au repas comme celui-ci et pourtant si les ecorchés décidèrent de rester sur ce navire, alors ils ne seraient nourris qu'avec se genre de plat.

Yôri écoutait attentivement la conversation entre les deux anciens amis, mais cela le désinterressa très rapidement, il plongea dans ces pensées comme à son habitude.

*Maintenant il va falloir aller combattre à Osgilliath, peut-être que ca ne s'arretera jamais, mais je pense avoir fait le bon choix en m'alliant avec les écorchés, d'ailleur Kali me semble très largement digne de confiance.*

Le numénoréen continua son repas, jusqu'à être rempli presque à raz bord, il ne savait que dire, peut-être que faire une sieste aurait été la chose la meilleur venue.
Mais il y avait encore beaucoup de chose à faire, et Kali devait s'occuper des marins du capitaine, Yôri était impatient de voir comment elle allait faire pour leur faire bouger leur arrière train.

"-Merci pour se repas, peut-être devrions nous continuer cette conversation sur la proue du navire."
Yôri préferait nettement être à l'air frait, plutôt que d'être sous la coque d'un navire, en effet si il était sur le pont, si le navire coulait, il aurait plus de chance de s'en sortir qu'en étant dans la calle.

HRP : Pas le temps de corriger, désolé, et un peu court, je suis pris pas le temps en ce moment.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Ven 15 Déc - 23:45

Le repas se déroula tranquillement, les deux amis discutaient tandis qu'Avalê et Yorî étaient bien silencieux, même après avoir fini leurs assiettes ils continuèrent à discuter.

De rien p'tit gars. Remercie plutôt Kali !

Il décocha un petit clin d'oeil à la nùménoréenne.

Hmmm ... Non, attend avant de te lever !

De sa voix haut perchée il appela quelques-uns de ses matelots. Il ne fallut que quelques secondes pour voir apparaitre sur le pont un petit groupe d'hommes, des marins sans aucun doute. Ils s'approchèrent de la table alors que le cuisinier retirait les couverts des compagnons.

Le voilà, Kali.

Le Corsaire désignait du menton un homme à la carrure bien dessinée, sans aucun doute un homme de valeur sur le champs de bataille mais encore bien jeune. Il regarda Kali d'un air mauvais.

Il ne me crois pas quand je lui dis que tu peux le battre facilement ! *large sourire, puis rire* C'est ce qu'on va voir !

Sans un mot le matelot s'installa sur une chaise, en face de Kali, il posa son coude sur la table, poing en l'air. Kali de son coté en fit autant. Prêt à en découdre au bras de fer, les deux adversaires se fixaient, bien que Kali ne semblait pas le moins du monde impressionnée le matelot, lui semblait vouloir la découragée par son regard perçant.

Prêt ? Allez-y !

Les veines du matelot ressortaient du bras créant ainsi des sortes de filaments verts et bleux qui courraient le long de sa peau, Kali semblait perdre très nettement l'avantage, presque plaqué, son bras ne tiendrait pas une seconde de plus.

Alors beauté ? On flanche ?

Un sourire malicieux se dessina sur le visage de Kali, sur le point de perdre. Contre toute attente -pour un être humain ne connaissant pas l'origine du sang qui coulait dans ses veines- Kali releva peu à peu son bras, le matelot, rouge de colère fit montre d'une volonté exceptionnelle pour contrer la jeune femme.

Quelques secondes plus tard, le bras de l'homme était à plat sur le bois de la table, il se leva, écoeuré par sa défaite et descendit du navire pour poursuivre son travail.

Le visage du Corsaire, défiguré par un très large sourire ne dit rien mais n'en pensait pas moins.


Merci Kali. Il ne t'aurait pas laissée tranquille sinon !

Oh, ne t'inquiete pas pour moi.

Elle se leva de sa chaise et prit ses affaires.

Excusez moi, mais je vais prendre possession de mes appartements.

Sur ce, elle s'engagea à l'intérieur du navire, un énorme sac à la main.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Lun 18 Déc - 22:57

Avalê finit son repas quelque seconde après Yori qui remercia leur hôte pour le repas. Quant a elle, elle fit un signe de tète au capitaine et a Kali. Au moment ou Yori et elle même voulurent ce lever le capitaine les arrêta.

Le Corsaire fit venir une table par quelques un de ses marins. Le cuistot lui débarrassait. Avalê ce souvint que le capitaine avait dit qu'il voulait que Kali "recale" quelqu'un.* Que vont il faire?*. Un homme a la large carrure avança puis prit place a la table. Soudain pour Avalê tout fut claire, a voir la posture du matelot...*ils vont flairent un bras de fer!!!*

Bien que Avalê avait tout confiance en Kali elle fut tout de même surprit par la force quelle dégagea. *Cette fille me surprendra toujours...* Le vaincue repartit de la d'où il venait avec l'air déconfit. Il ne semblait pas en revenir... *Çà lui apprendra a sous estimé une femme!...mais tout de même...
Quelques secondes plus tard Kali s'excusa, prit ses affaires et partit dans sa cabine. * Ses appartements? Elle connaît le navire au point de savoir quelle cabine lui est attitré?* Avalê médita sur ce qui venait de ce produire ces trois dernier jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mer 20 Déc - 19:42

Les remerciements étaient fait, ses mots écorchaient presque la bouche de Yôri mais il fallait avouer que le vieux marin les avait bien aidé.
Une surprise attendait le groupe, le capitaine fit venir une de ses matelots, celui-ci semblait, si sùr de lui, le numénoréen le voyait rien qu'a ses yeux, d'ailleur Kali devait certainement aussi le savoir.

*Toujours autant d'estime chez les humains, c'est étrange, un jour comprendrons t-il que la gloire est inutile, et que seul l'efficacité leur servira devant la haine qui ronge leur adversaire.*

Bon à ce que voyait Yôri l'homme semblait près à se battre tel une bète, Kali quant à elle restait san sourciller, pas même la peur au ventre.
*C'est normal, je croix qu'elle aussi à dù s'entrainer pour ne montrer aucun de ses sentiments, même si pour le moment elle doit avoir une envie de rire terrible.*

Le matelot qui était arrivé s'asseya face à la numénoréene, tandis que Yôri étendait ses jambes et ses bras pour s'étiré.
Il garda les jambes tendu, regarda l'homme droit dans les yeux, et lorsque celui-ci le regarda, le numénoréen lui fit un clin d'oeil, avec un sourire à la bouche.

*On va voir ce qu'il va faire avec un peu plus de confiance encore*

Lorsque le matelot fit enfin assi face à Kali, Yôri se décida à fermer les yeux, pour détromper les regards allentours.
Puis d'un oeil il observa les réactions d'Avalê. Celle-ci devait être loin de se douter de se que Kali pouvait faire.


L'amusement de Yôri ne se fit pas voir lorsque Kali se laissait faire, son bras presque replié contre la table.
Là Yôri regarda le visage de la numénoréenne, elle semblait si amusée, elle patientait, qu'il soit sùr de gagner. Comme l'avait déjà fait le numénoréen dans quelques uns de ses combats, même si ils ne furent que peu nombreux.


*Aller, arrete de t'amuser, fini.*
Le temps que Kali passa prète à perdre commençait à durer, et Yôri se demanda si elle allait vraiment gagner, mais à peine avait-il songer à cette perte que la numénoréenne reprit le dessus, et qu'elle applatit le bras du matelot.
C'était à se demander comment elle avait fait pour ne pas lui broyer, ou casser le bras.

Lorsque l'homme repartit dépité de sa défaite, Yôri sentait que le repas était fini, et qu'il allait enfin pouvoir se reposer.

*Il faudra que je trouve ce marin plus tard.*

"-Pourrions nous aussi avoir un lieu ou dormir un peu ?"

C'était déjà la deuxième fois que Yôri prenait la parôle.
*Bon on va pouvoir peut-être enfin se reposer sans risque aux alentours.*
Il n'était que la mi-journée, mais le numénoréen voudrait bien faire un somme d'une heure ou deux.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mer 20 Déc - 20:31

Kali laissa derrière elle les autres, les matelots, le Corsaire et les Ecorchés. Elle pénétra dans une petite pièce renfermant simplement deux couchettes superposées avec deux coffres vides, placés sous les lits. Seule une petite lucarne permettait d'avoir un peu de lumière.

La nùménoréenne déposa son lourd sac sur la couchette du bas. Elle en sortit ses plaques d'amures et sa lame courbe qui était restée au fourreau à sa ceinture. Elle sortit également de son sac une gourde, avant de la poser à ses cotés elle en bu une gorgée et continua son petit "rangement". Avec une grande délicatesse elle sortit un petit carnet, pas très large, mais assez épais pour contenir les lignes de toute une vie. Elle resta là, silencieuse à la contemplation de son carnet de voyage, plein de souvenirs lui montèrent à la tête, d'abord les bons, qui lui valurent un petit sourire, puis les mauvais qui lui en coutèrent une petite larme.

Elle renfrogna vivement au fond d'elle ses amères pensées pour consacrer son temps à d'autres. En effet elle commença à inscrire sur ses feuilles les récents événements, peut être que plus tard elle n'en aura plus le temps, ou la possibilité ...

... Après plus d'une heure elle termina enfin, sans attendre Kali rangea son précieux carnet dans sa besace et attrappa une de ses plaques de métal sal, elle caressa le métal froid du revers de sa main et entreprit de le nettoyer, tout comme le métal de sa lame courbe, quelques minutes plus tard.

Quand elle fut enfin satisfaite du résultat son équipement brillait comme si tout était neuf et venait de sortir de la forge. Elle sauta ensuite sur la couchette du haut, s'y allongea de tout son long et ferma doucement les yeux pour profiter d'un sommeil réparateur.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Ven 22 Déc - 0:10

-Merci de nous prendre a bord et de nous "loger" sur votre bateau.

Fut les seul mots que Avalê prononça au Capitaine. Yori venait demander un cabine ou ce reposer et, comme lui, Avalê n'avait pour souhait que de ce reposer. Ses aventures des trois derniers jours l'avaient harassaient. De plus le fait de pouvoir être enfin seul lui permettrait une toilette plus poussé qu'en présence d'un homme.

Ce fut un marin qui l'y conduisit. Celui ci n'avait pas l'air d'avoir d'apprioris sur elle. Cela faisait longtemps. Depuis quelques jours tout le monde la jugeaient sans arrêt. Tout d'abord Imrahil et puis ensuite les hommes de son père. Le temps de méditait cette question et Avalê fut arrivé devant sa cabine. Un petit hublot laissait filtrer le soleil. * C'est une belle journée pour voyager* elle sourit. La cabine était doté d'un lit a étage et d'un petit bureau arrimé au sol. *toutes les chambre doivent être les même je suppose* Sous le bureau un simple pot. Elle le prit et demanda a un jeune marin qui passait a se moment la de lui dire ou elle pouvait en trouver. Il lui proposa d'allé lui même mais Avalê préféra qu'il l'emmène. Elle préférait pouvoir se débrouiller seul a l'avenir. Le marin, qui était comme le remarqua assez vite Avalê était plutôt séduisant et avait approximativement le même âge qu'elle, la conduisit a un tonneau contenant l'eau souhaité. Elle le remercia et prit dans son pot de quoi faire une toilette a peux près convenable. Elle rentra donc dans sa cabine, ferma la porte et entreprit d'enlever ses vêtements. Ceux-ci était d'ailleurs les seul qui lui resté puisqu'elle avait fuit sans prendre d'affaire.

Un a un elle nettoya sans gâcher d'eau ni trop mouiller ses vêtement. Puis quant elle eu finit de les étendre sur la couchette inférieur passa a elle. Du fait de ses courses a travers bois et de ses batailles, qui par miracle ne lui avait occasionné aucune blessures, son corps était a de nombreux endroit cisaille par des branche et par les ronces. Elle enleva d'ailleurs quelques épines resté ça et là. Elle passa après sa toilette le reste de l'onguent qu'elle avait préparé a partir des plantes dans la foret. Elle ne passa celui ci que sur les plaies risquant de s'infecter et laissa le reste. Après tout ça elle s'allongea dans une casi-nudité sur la couchette du haut et s'endormit comme une pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mar 26 Déc - 10:22

Une clef à la main, Yôri déambulait dans les profondeurs du navire, même si les couloirs n'étaient pas très spacieux, il se disait qu'il avait le temps.
Puis il se retrouva devant la porte de la chambre que lui avait indiqué le capitaine, toutes les portes étaient les même, il n'y avait aucun besoin superflux sur un bateau comme celui-ci, il appartenait aux corsaires, ces hommes si bon sur mer, voir même meilleur sur mer que sur terre.

Il pénetra dans la pièce qui lui servirait de couchette, l'endroit était parfait, un lit et une petite table, Yôri prit ses armes les jetta sur la table et dans le même mouvement il enleva la ceinture qui le permettait de les tenir.
A peine il était assi que le sommeil lui vint aux yeux, ses paupières étaient prètes à se fermer dans la seconde qui suivait, mais le numénoréen voulait vérifier quelque chose.

Il souleva son vetement arraché, pour observer la blessure qu'il avait subite la vieille. Il n'y avait plus grand chose, simplement un peu de sang seché, mais rien de grave, tout avait bien cicatrisé.


*Bon d'ici à demain ou après demain il n'y aura plus qu'une cicatrice qui parraîtra aussi vieille que moi*

Yôri souriait, le groupe était enfin en sécurité et ça lui faisait plaisir.

Par la suite le numénoréen s'allongea, histoire de dormir un peu, son sommeil ne fut pas long, mais très réparateur, car aucune pensée ne le dérangeait, aucun ennemis était dans les parages, près à le tuer.
Lorsque Yôri ouvrit les yeux, il savait exactement ce qu'il allait faire, comme un rituel après un bon moment de répis.

Il prit ses armes, et comme d'habitude il les nettoya jusqu'à ne plus voir une trace de sang.
Le sang lui rappelait trop les ennemis que les lames avaient transpercées. Il detestait savoir, ou trop se rappeler les hommes qu'il avait tué.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Jeu 28 Déc - 16:24

A la sortie de sa chambre, la belle étira ses longs bras en baillant à s'en décroché la machoire. quelle heure était-il ? Elle n'aurait su le dire. toujours est-il qu'il semblait y avoir de l'agitation dehors. Etrange, elle ne sentait pas le navire bouger, et cela ressemblait plus à des rires ....

Elle se refrotta les yeux pour retirer définitivement la brume du sommeil, mais non, il s'agissait bien de rires, de cris, et de musiques ? Tiens donc, ils font la fête sans elle ?

Kali déboula en trombe sur le pont une longue table avait été dressé, dans un coin un groupe de quelques matelots accordaient des instruments, un harmonica, un tambour et une sorte de harpe, bien qu'elle était plus petite, peut être un luth, même si Kali en doutait.

Le Corsaire s'approcha de la jeune femme, visiblement troublée.


Que se passe-t-il ici ?

Haha ! Un messager nous a informé d'une victoire à Osgiliath, nos troupes ont repris des points stratégiques de la ville en ruine !

C'est une bonne nouvelle, en effet.

Ouaip, alors, on a décidé d'arroser ça avant de partir, demain.

Ils sont où les autres ?

Je ne sais pas, il me semble qu'ils sont partis à leurs chambres. Dormir je pense.

D'accord, tu as quelque chose à boire ?

Un large sourire se dessina sur les lèvres du capitaine, il prit la nùménoréenne par l'épaule et la dirigea vers la table, où tronait un bon paquet de bouteilles de différentes tailles et couleurs.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Mer 3 Jan - 1:47

L'air ambiant dans le bateau étant plutôt chaud les vêtements d'Avalê mire peu de temps a sécher. Elle aurait pu si elle avait été réveillé se rhabiller mais Avalê était bien loin de s'en soucier. Elle était en plein songe. Un rêve fort étrange pour tout dire....

* Loin de sa couche, en pleine montagne avec un groupe de voyageur. Jusque là rien de suspect mais, c'est dans la composition même du groupe que résidait le plus grand mystère. En effet il y avait trois races différentes. Des elfes, des hobbies et des hommes, composé de deux clans bien distincts, l'un étant militarisé et l'autre vêtu de simples vêtements. Lors du passage d'un col il y eu une dispute entre un jeune hobbit et un militaire. La dispute dégénéra et faillit tourner au drame. En effet l'homme brandissait son épée et semblait près a tuer le pauvre hobbit. Dans un accès de bravoure un homme s'interposa et envoya le militaire a terre. Pour venger son camarade un archer envoya une flèche qui alla se ficher dans l'épaule de l'homme...* Avalê se réveille en sursaut.

Elle regarda où elle était, quelques secondes déboussolée et, se rappelant où elle se trouvait, elle se leva. Ses vêtements étant secs elle les enfila. Elle ouvrit la porte de sa cabine et entendit des rires et de la musique. Allant vers la source de l'agitation elle trouva un marin et l'interrogea. Le matelot lui appris alors la victoire de leurs troupe à Osgiliath et s'en fut retourner voir ses camarades. Une fois sur le pont on proposa a Avalê une chope d'un breuvage alcoolisé qu'elle ne connaissait pas. Dans le doute elle en bu une petite lampée et trouvant cela agréable en bu une plus grosse. C'est à ce moment là qu'elle aperçut Kali et elle décida donc d'aller vers la "jeune" femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Jeu 4 Jan - 12:03

Sa faisait un moment que Yôri trainait dans sa chambre, il ne voulait pas sortir et de toute façon il n'aurait rien à faire sur le navire à part regarder les matelôts travailler. Mais le ventre du numénoréen commençait à reclamer, en effet il avait déjà faim, un peu soif aussi.

Puis pendant un petit moment tout sembla plus calme, il y avait moins de bruit à l'extérieur, le dernier des nârubâra se doutait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas, il ouvrit la porte de sa cabine.
A peine il avait sorti la tête qu'il vit deux pintes s'entre-choquer, comme le signal du commencement, juste après toutes les autres pintes se choquèrent entre-elles.

C'était sans doute de la bière qui coulait à flot, une victoire sans doute, il s'était passé quelque chose à Umbar, ou peut-être à Osgiliath. Yôri était content pour le Capitaine, et les matelôts, mais il n'avait aucune envie de boire quelque chose.

Le numénoréen sortit et il eut l'impression de voir Kali et Avalê, il avança, et prit place dans une chaise, observant la scène. Puis un matelôt s'approcha de lui :

"-Vous savez ce qui se passe ?"
Yôri fit mine d'être desinteressé, puis il posa son regard sur l'homme qui lui avait posé la question.
"-Pas vraiment..."
*Ils ont vraiment l'air heureux, ca doit être important ce qu'il vienne de gagner.*
«-Osgiliath, oui là bas ! On a gagné !»

Puis l'homme qui était venu lui parler parti, aussi heureux qu'il semblait il alla se servir une nouvelle chope.
*Presque des nains, oui c'est ca on dirait des nains, je pensais pas que les corsaires leur ressemblait autant...*
Le visage de Yôri s'illumina à cette idée, sa faisait si longtemps qu'il n'en avait pas vu des nains, mais il valait mieux qu'il garde cette pensée rien que pour lui.

Yôri restait planté là, ne sachant pas quoi faire, à se rythme le voyage serait long et très certainement ennuyant, même si il avait désormais l'habitude des voyages long et ennuyant, le numénoréen préferait largement être sur le sol dur.
Yôri n'avait pas vraiment envie de boire, mais son ventre lui demandait à manger. Il observa autour de lui et ne trouvant rien, il décida de patienter jusqu'à l'heure du repas...

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Ven 5 Jan - 0:05

La nuit commençait à pointer son nez, les musiciens s'organisaient avant de passer aux choses sérieuses, les tonneaux de boissons venaient à peine d'être ouverts. Sur la rive un groupe montait la garde prêt d'un feu où rotissait déjà un joli cerf à peine chassé et dépecé.

La fête allait battre son plein lorsque Avalê sortit du navire, le soleil était couchant, suivit alors Yorî qui sembla rester à l'écart de l'agitation. Kali, elle, était en plein dedans. Il ne fallait pas lui redemander lorsqu'il était question de s'amuser !

C'est à ce moment là que les premières vraies notes des morceaux orientaux sortaient des instruments. D'abord un instrument. Comme le voulait la coutûme haradrim, c'était les femmes qui dansaient, les hommes qui jouaient des instruments. Dans certaines tribus cela changeait, mais dans l'ensemble cela fonctionnait ainsi. Et tout le monde était content.

Le deuxième instrument entra en action, une sorte de tambour fait d'une peau de bête, le rythme était lancé, certains matelots, assis, tapaient déjà du pied en cadence, les autres s'écartaient doucement de la "piste", seule Kali resta plantée au milieu, elle se concentrait sur la musique. Ses talents de danseuses revenaient doucement à la surface après la période sombre qu'elle avait vécu ...

Le troisième instrument entra à son tour dans la cadence, il s'agissait d'une flûte, Kali quand à elle se libéra peu à peu de ses soucis, laissant seul son corps libre de se mouvoir au rythme de la musique. Son corps se déhanchait, ses bras et ses cheveux nageaient ou courraient le long de sa tunique de cuir, ses jambes semblaient avoir du mal à tenir le mouvement bien que l'ensemble témoignait d'une grande expérience.

Quatre-vingt années d'expérience, autant de temps laisser à pratiquer les rudiments de sa culture, intérieurement Kali jubilait, son regard croisait parfois celui d'Avalê, restée à l'écart, invitant presque la seule humaine du navire à se joindre à la danse presque surnaturelle que menait la nùménoréenne.

Les matelots étaient ravis, ils n'avaient surement pas eu de divertissement depuis longtemps, tout comme Kali et ils profitaient autant qu'ils pouvaient du temps qu'il leur était offert. Une voix s'éleva au dessus du tumulte des sons des instruments, la voix du Corsaire, telle celle d'un ténor, perçait les grincements de corde ou de peaux des instruments et du sifflement strident de la flute. Dans un haradrim parfait il chantait une chanson paienne qui devait surement datée d'avant la venue des premiers nùménoréens sur la Terre du Milieu, témoignage d'une étrange et ancienne culture ...

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faefnyr
Joueur
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 28
Localisation : mon lit ou ma table de cour... suivant l'heure
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Rôdeur
RACE: Humain
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Jeu 11 Jan - 1:08

Kali dansait. Encore et encore. Son expérience ce voyait, elle tournoyait, ondulait. Pendant ce temps, Avalê buvait de plus en plus en plus. Elle s'enivrait, la musique de plus en plus envoûtante mystifiait la scène. Soudain Avalê se leva.

Il y a longtemps sa mère lui avait appris a danser. C'était la tradition dans leur peuple. Elle se revit faisant ses premier pat. Par la suite elle fut considéré plus tard comme plutôt doué et si son destin n'avait pas été martiale elle aurait certainement été danseuse. Cela ce voyait d'ailleurs dans ses mouvement au combat.

Elle observait déjà depuis quelques minutes les mouvements de Kali et n'eut pas trop de mal, malgré la différence l'expérience, juste 65 ans d'entraînement de différence (^^). Le public semblait subjugué mais Avalê ne s'en souhait guère, trop prit qu'elle était par sa danse avec Kali.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mephistopeles.skyblog.com/
Le Dormeur du Val
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 28
Localisation : La Terre du Milieu
Date d'inscription : 01/08/2006

Feuille de personnage
Classe: Roublard
RACE: Humain
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Dim 14 Jan - 0:54

Yôri s'était assis un peu en retrait des matelôts qui eux semblaient être ravis de la danseuse improvisée. Kali dansait parfaitement bien, même si ça n'interessait pas vraiment le numénoréen, il était obligé d'admettre que les pas étaient exactement au bon moment au bon endroit. Même les musiciens parassaient subjugés, ça devait faire un bon moment qu'il n'avait pas vu de femme, de femme comme Kali ils en avaient sans doute jamais vu.

Le Capitaine chantait, d'une voix très grave, Yôri n'avait jamais vu un tel spectacle, et sa le faisait presque frissoné à l'idée des anciens haradrims qui avaient inventés ces danses, et ces chants. Puis le numénoréen se rendit compte qu'il avait déjà entendu ce chant, il y avait bien longtemps de cela, où et quand ? Il ne s'en souvenait plus, mais étrangement il fut obligé, dans un geste reflexe de regarder sa cicatrice. Il souleva ses vetements, et Yôri persuadé que les souvenirs qui repassait devant ses yeux était vieux, très vieux. Une époque qu'il avait voulut enfouir dans sa mémoire, peut-être était-ce lors de son voyage pour rejoindre Umbar, en tous cas il était sùr que ce n'était pas durant ces trente dernières années, peut-être son enfance, mais sa faisait si longtemps qu'il ne pouvait pas être sùr et certain.

Yôri avait un peu quitté la scène du regard, et quand ses yeux se reposèrent là où il n'y avait que la numénoréenne auparavant, il vit qu'Avalê s'était prise dans la danse. Certains matelôts qui précédement étaient en train de boire l'alcool qui coulait à flot ce soir là ne purent pas retirer leur regard des danseuses, et même certains semblaient commencer à faire une ronde autour de celle-ci.

Avalê était tout de même assez douée, mais Yôri preta plus d'attention au Capitaine qui chantait vraiment bien, et il vit que ce n'était plus le chanteur qui suivait les musiciens mais le contraire. D'ailleurs ces musiciens ne connaissaient peut-être pas la suite de cette chanson, ou de cet air. Et à un moment Yôri estima que tout était parfait dans cette soirée, et il eut l'étrange sensation que d'être à l'écart ne lui posait aucun problème, il était comme d'habitude.
La seule chose qu'il fit, se fut d'aller se prendre de quoi boire un peu. Le numénoréen ne buvait jamais trop, après il ne se sentait plus capable de rien, et son esprit divaguait trop, il preferait largement être les deux pieds sur terre pour pouvoir continuer à observer des scènes tel qu'ils se produisaient juste devant lui ce soir là.

Yôri comprit alors une chose qu'il avait toujours vu, mais qu'il n'avait jamais essayer de comprendre. Et grâce aux quelques vieux souvenir qui lui étaient revenus il pouvait enfin comprendre pourquoi les deux côtés sur la Terre du milieu se combattait, le bien, le mal tout était très relatif, et il sentit que chacun se battait pour faire regner son bien être. Les deux camps avaient leurs raisons, mais Yôri préferait largement celui dans lequel il était, ce camp là correspondait largement plus à son caractère, et à son besoin de liberté.

Sa reflexion s'arreta au moment où la musique s'arreta, et où Kali et Avalê semblaient s'être arretée, mais peut-être recommencerait-elle leur numéro sur les musiques qui suiverèrent. Yôri allait rester regarder, et sans doute comme à son habitude il allait être le dernier à partir, il n'allait peut-être pas dormir même, il se souvint de la forêt et des parôles de Kali qui semblait connaître ces longues nuits d'attentes, elle en avait surement vécu pas mal elle aussi.

_________________
Le dormeur du Val = Superu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tolkiendil.com/encyclo/thema/index.php
Khamûl l'Oriental
Maitre du Monde
avatar

Nombre de messages : 605
Age : 30
Localisation : Harad - Territoire des Oliphants !
Date d'inscription : 30/07/2006

Feuille de personnage
Classe: Guerrier
RACE: Humain
Niveau: 20

MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   Dim 14 Jan - 20:25

La musique cessa enfin, plusieurs gouttes de sueurs perlaient sur le visage de la nùménoréenne faisant ainsi refleter la lumière des braseros et des étoiles sur sa peau. Une ovation éclata chez les spectateurs qu iétaient ravis de la tournure des evenements. Et dans un brouhaha pas possible la musique reprit de plus belle et les matelots dansèrent à leur tour sur le pont du navire.

Kali, épuisée demanda à boire à un jeune matelot qui s'empressa de la servir. L'écorchée s'approcha pendant ce temps d'Avalê avec un grand sourire..


C'était pas mal du tout ce que tu as fait. Viens, allons prendre l'air un peu plus loin.

La jeune femme s'approcha de la proue, le matelot revint avec une chope pleine de liquide alcoolisé, pour le remercié, Kali lui prit la tête entre les mains et lui embrassa le front. Ceci fait, il s'éloigna tout joyeux rejoindre ses amis et leur raconter qu'une nùménoréenne lui avait embrassé le front.

Kali, quand à elle, ne prit plus d'attention à la fête, elle s'était tournée vers les eaux de l'Anduin et buvait à petite gorgées le liquide de sa chope. Le regard plein de mélancolie. A l'attention d'Avalê, elle mumura, non pas de discretion mais plutôt comme pour ne pas faire fuir l'instant présent.


Cela fait du bien de retourner aux sources, tu ne trouve pas ?

*soupir*

Tu as de la chance encore, cela ne fait pas autant de temps que tu as quitté les tiens.


Elle bu une autre gorgée de bière, avant de reprendre.

J'espère qu'un jour, je les retrouverais, les miens. Oh, non pas qu'il soit trop tard, j'ai encore de nombreuses années à vivre devant moi ! Mais parfois, je me demande si cela en vaut vraiment la peine, d'essayer de retrouver qui je suis, me comprend-tu ?

Enfin ...


Toutes les années accumulées se lisaient sur son visage qui ne refletait plus la même jeunesse qu'il y a quelques intants. elle était pleine d'appréhension mais se ressaisissa vite afin de ne pas gâcher la nuit qui commençait plutot bien.

_________________
Coordonateur MD, DEV (mapping)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ecorchés d'Imrahil [Chap III et IV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chap. 8 – Hiérarchie interne
» Liste Gondor
» Lothíriel de Dol Amroth
» Volume II Livre 6 Chap 8 - Vendredi 20/08 - 21h30 - Validé
» Chap. 3 - Blasons, Scels et Ornements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de la Terre du milieu 2 :: CTM2 - Roleplay :: CTM2 - Roleplay général-
Sauter vers: